maroquinerie Rennes

CECI EST UN TEST 1
Actualités Patrimoine

DANS LA “CHAPELLE ROYALE” DE ZOLA, LES VITRAUX DU MAÎTRE VERRIER MONDIALEMENT CONNU, GABRIEL LOIRE

test2

La chapelle du lycée Emile Zola a été construite par l’architecte Jean-Baptiste Martenot (tout comme l’établissement d’ailleurs entre 1863 et 1869). “Sa construction correspondait à un souhait de l’impératrice Eugénie”, explique Jean-Noël Cloarec, membre de l’association Amelcor (Association pour la mémoire du lycée et du collège de Rennes). “Elle devait être édifiée sur le modèle de la chapelle royale de Versailles. Ce qui fut fait en modèle réduit !” 

Mais pour le vitrail, l’architecte rennais, auteur de nombreux monuments dans la capitale bretonne, n’avait plus d’argent ! Il demande alors à des verriers de Rennes d’en fabriquer. Sauf que voilà les locaux de l’étape n’étaient pas des grands spécialistes…et leur travail vola “heureusement” en éclats lors des bombardements de la Seconde Guerre Mondiale. 

En 1964, l’établissement confie à un verrier mondialement connu, Gabriel Loire, le soin d’exécuter les vitraux en dalles de verre serties de résine d’epoxy (pour éviter la dilatation). “Chaque morceau de verre fut transformé en joyaux avec toutes les teintes possibles et imaginables”, explique Jean-Noël Cloarec. “La force de cette réalisation permet de laisser à chacun le soin d’imaginer des croix ou encore des motifs polychromes.” 

Du plus bel effet, ces vitraux, beaucoup plus colorés vers le chœur, sont une oeuvre aujourd’hui abritée dans le centre de documentation de l’établissement. Mais que l’on se rassure, ils donnent toujours une atmosphère studieuse aux lycéens respectueux du travail de jadis. De multiples réalisations sont sorties de l’atelier de Gabriel Loire (Chartres) : les vitraux de Bochum et la cathédrale de Salisbury. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire