CECI EST UN TEST 1
Actualités

CORONAVIRUS : LE POINT EN ILLE-ET-VILAINE

test2

A 17h30, ce 17 mars, le nombre de cas de Coronavirus Covid-19 confirmés en Bretagne est désormais de 236 : 132 dans le Morbihan, 50 en Ille-et-Vilaine, 43 dans le Finistère et 11 dans les Côtes d’Armor. “L’Agence régionale de santé, en lien avec Santé publique France, assure le suivi de tous les patients hospitalisés covid-19 ainsi que les admissions aux urgences liées au coronavirus”, ajoute la préfecture d’Ille-et-Vilaine.

                                  Un appel à la réserve médicale

Dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19, la réponse sanitaire repose prioritairement sur la mobilisation des professionnels des établissements et services de santé et médico-sociaux concernés ainsi que sur les structures de santé locales en appui des équipes impactées. “Afin d’augmenter le vivier de professionnels susceptibles de compléter l’offre de soins, Santé publique France (SpF), l’Ordre national des médecins et l’Ordre national infirmiers incitent les médecins et infirmiers à intégrer la réserve sanitaire (retraités depuis moins de 5 ans et jeunes diplômés non installés).”

Malgré l’épidémie de Covid-19, les besoins en produits sanguins restent indispensables. “Les lieux de collecte sont considérés par les autorités de l’État comme des lieux publics autorisés car vitaux et indispensables, au même titre que les hôpitaux. L’EFS Bretagne invite la population à prendre rendez-vous pour un don de sang ou de plaquettes auprès de ses six maisons du don ouvertes tous les jours. Il est important également de continuer à se présenter aux collectes de sang qui doivent être maintenues dans les communes de la région. Les personnes présentant des signes cliniques infectieux ne doivent pas se présenter sur les lieux de collecte.” 

Depuis 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre de nouvelles mesures pour réduire les contacts et déplacements au strict minimum sur l’ensemble du territoire, à compter du mardi 17 mars à 12h, pour quinze jours minimum. “Ceux-ci sont désormais autorisés sur attestation (formulaire disponible sur www.bretagne.gouv.fr ou déclaration sur l’honneur sur papier libre), uniquement pour se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible ; faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ; se rendre auprès d’un professionnel de santé ; se déplacer pour la garde de ses enfants et soutenir les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrière et faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement.”

Toute infraction à ces règles sera sanctionnée. Depuis ce 17 mars, 12h, des mesures de contrôles sont assurées par la police et la gendarmerie sur l’ensemble du territoire. Les entreprises des secteurs indispensables à la vie de la Nation doivent impérativement continuer leurs activités (entreprises de production, de logistique, de transport notamment de matériel médical, alimentaire y compris alimentation animale etc.), dans le respect de la sécurité de leurs salariés. Les services de l’État en Bretagne sont pleinement mobilisés pour assurer, en lien avec leurs partenaires / collectivités locales, la déclinaison opérationnelle de ces mesures sur le territoire.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire