2.3 C
Rennes
samedi 28 janvier 2023
AccueilActualitésCES FEMMES QUI RECHERCHENT DU SENS ET SE METTENT À LEUR COMPTE

CES FEMMES QUI RECHERCHENT DU SENS ET SE METTENT À LEUR COMPTE

La Maison des Professions libérales du Grand Ouest accompagne les indépendants. Elle propose deux principaux services : l’aide à la création et la formation continue au métier de chef d’entreprise libérale en Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charentes. Beaucoup de femmes font appel à ces deux services. Entretien avec Kévin Kolb, dirigeant de la Maison des Professions Libérales (MPL) et l’ARAPL Grand Ouest (Association régionale agréée des professions libérales). 

Qui sont vos adhérents ?

Environ 90 % de nos adhérents sont des femmes entre 35 à 55 ans. Elles ont eu une première vie professionnelle riche et ont exercé des professions dans lesquelles elles étaient hautement qualifiées. Bien souvent, elles ont fait face à un événement compliqué. Cet incident bouleversant les a entraînées vers une prise de conscience individuelle, vers un alignement entre leurs valeurs personnelles et leur engagement professionnel.

Qui sont-elles ?

Ce sont des femmes qui ont décidé de se mettre à leur compte, le plus fréquemment dans les métiers liés à la personne (coachs, consultants, formateurs et bien d’autres). Leur intention entrepreneuriale n’est pas nécessairement économique. Pour répondre à leurs attentes, nous avons su adapter notre accompagnement et notre vision. Nous ne leur parlons pas ou plus uniquement de rentabilité. D’ailleurs, nous respectons tout projet quel qu’il soit. Nous avons appris que des démarches singulières peuvent être viables au regard des envies de la personne.

300 000 personnes ont démissionné de leur poste de salarié en 2021.

Comment expliquez-vous ce phénomène ?

Aujourd’hui, il y a un besoin de retour à des choses plus simples et essentielles, notamment avec le déploiement du télétravail. Aujourd’hui, sur environ 3 000 entreprises qui sont créées chaque jour en France, environ 2 500 ont une activité libérale.

Pourquoi faut-il accompagner ces nouveaux créateurs ?

Les autoentrepreneurs sont souvent seuls. Il leur manque l’expérience managériale. Pour répondre à leurs aspirations, nous leur proposons une offre globale qui peut s’étaler sur 18 mois. D’un montant de 549 euros, cette prestation englobe les formations de management, la création du site web, l’accès à un logiciel de comptabilité ainsi que les rendez-vous d’accompagnement individuel.  

Comment vous engagez-vous pour le développement durable ?

En partenariat avec l’Union des Auto-Entrepreneurs, nous mettons en place un label « entreprises libérales engagées et performantes » qui sera étendu sur tout le territoire français dans le réseau des ARAPL. Aujourd’hui, il y a une nouvelle manière de voir l’entrepreneuriat. Nous devons en tenir compte.

On vous sent très engagé auprès des autoentrepreneurs…

Ils doivent se faire une place dans notre pays. L’autoentrepreneuriat existe depuis maintenant 10 ans. Il est un succès au niveau du nombre : environ 3 millions de sociétés en France sont désormais sous ce régime, dont à peu près 1, 8 million sont actives. Mais en France, les autoentrepreneurs ont toujours mauvaise presse. Ils ont été rejetés de la plupart des organisations professionnelles. Or ils doivent être intégrés dans la vie économique classique. C’est une bataille à gagner !

Votre rôle est-il essentiel dans ce combat ?

Nous comblons un vide abyssal. En France, nous rencontrons un flot constant de créateurs qui souhaitent se mettre à leur compte et qui ne trouvent pas d’offres de formations adaptées. C’est pourquoi les indépendants se tournent vers nous. Malheureusement, tout le monde ne nous connaît pas. Nous traitons uniquement environ 10 ou 15 % des autoentrepreneurs sur le territoire, nous avons encore beaucoup de chemin à faire. Maison des professions libérales, 107 Av. Henri Fréville, 35200 Rennes

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

MYTHOS : DES NOUVEAUX NOMS

Mythos revient du 7 au 16 avril et fêtera à cette occasion les 10 ans des Toqués. Il propose de la musique, du théâtre et de la...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser