CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives Politique

LE CENTRE VILLE DE RENNES EST-il PROPRE ?

test2

“A chaque fois que je viens à Rennes, je suis toujours surpris par le nombre de tags qui fleurissent sur vos murs”, nous confiait récemment le directeur d’un office de tourisme d’une ville normande. Mais qu’en est-il vraiment ? Le centre historique est-il sale ? La question a été posée encore une fois par le conseiller municipal de l’opposition, Gurvan  Guiven, lors du conseil municipal de Rennes, le lundi 19 septembre dernier.

“Le 27 juin dernier, nous avions déjà eu l’occasion de vous interpeller Madame la maire sur l’état de propreté inquiétant de notre centre ville imputable entre autres au mouvement social lié à la loi travail”, a indiqué l’élu de droite à Nathalie Appéré. “A l’époque, vous nous aviez indiqué solliciter les services pour procéder à un nettoyage.”

A la rentrée venue, Gurvan Guiven veut se faire le porte-voix de nombreux rennais déplorant encore une fois la saleté de la capitale bretonne. “Nous devons accorder à notre centre-ville une attention toute particulière parce que, tout d’abord, des habitants y vivent et parce qu’ensuite il est l’écrin de notre commerce, de nos manifestations populaires et le lieu d’accueil de visiteurs et de touristes.”

Certes, le conseiller municipal de Rennes ne remet pas en cause le travail des agents de propreté de la ville. Mais pour lui, il suffit de “traverser le centre ville à pied, d’observer et d’interroger les habitants pour comprendre que les moyens ne sont pas suffisants vu l’ampleur de la tâche ! Il faut aller plus loin et nous nous interrogeons quant aux décisions municipales pour régler ce problème.” 

En réponse, la maire de la ville de Rennes, Nathalie Appéré a fait part de sa préoccupation légitime et a tenu à rendre hommage au travail de ses services. Mais au regard des trente-sept questions posées dans un courrier adressé par Gurvan Guiven l’avant-veille du conseil municipal, elle a estimé être un “peu courte” pour réunir tous les éléments de réponse ! 

dsc05193

Voici quelques questions posées par l’opposition : Qu’est-il entrepris pour nettoyer le centre-ville des tags, des autocollants, des affiches sauvages qui ornent le mobilier urbain et les nombreux murs ? Qu’est-il entrepris pour sanctionner et sensibiliser les auteurs de ces affichages sauvages ? Est-on en relation avec les auteurs et les organisations ? Qu’est-il entrepris pour mettre fin aux nombreux dépôts sauvages d’ordures auprès des collecteurs de déchets ? Est-on en mesure de sensibiliser et de sanctionner les professionnels notamment dans le secteur de la restauration ? Qu’est-il entrepris pour éviter que les fêtards urinent massivement sur la place publique comme c’est le cas chaque week-end ? Qu’est-il entrepris pour éviter les rassemblements les soirs de fête et les incivilités ? Que fait-on contre les gobelets en plastique que l’on retrouve le lendemain matin de chaque fête ? Qu’est-il entrepris pour sensibiliser les étudiants qui s’installent chaque année à Rennes ? Qu’est-il entrepris pour leur rappeler à titre préventif ce qui se fait ou ne se fait pas ? Quels sont les moyens humains et budgétaires alloués à ces missions de nettoyage ?…

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire