"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Stade Rennais

BILLETTERIE ARSENAL-RENNES : ENTRE COLÈRE ET JOIE

Combien étaient-ils devant le Roazhon Park, ce samedi 2 mars 2019 pour acheter leur place pour Arsenal-Rennes (huitième de finale de La ligue Europa) ? Sans doute des milliers ! Combien ont-ils eu leur place ?”Les 3.000 premières places pour le match retour à l’Emirates Stadium ont trouvé preneurs”, explique le Stade Rennais sur son site. “Un nouveau lot de 2.000 places sera mis en vente dimanche 10 mars, à partir de 10h, aux guichets de la porte 12 /13 du Roazhon Park.”

 

Devant le stade, beaucoup brandissaient leur précieux sésame. “Je l’ai, je l’ai”, criait un supporter. Mais tout autant ont été très déçus, très déçus. “J’étais dans la file d’attente, dès 8 heures du matin”, explique un Rennais, Arnaud. “A 11 h 30, on nous a annoncé la fermeture des guichets. Nous étions pourtant moins nombreux que ceux qui attendaient leur billet pour le match aller. Certains ont dû prendre des lots de plusieurs tickets.” 

“C’est lamentable”, assure Anne-Cécile. “Mon père a fait la queue durant quelques heures. Il reviendra dimanche prochain. Mais quelle déception !” Ici où là, sur les réseaux sociaux, nombreux faisaient preuve d’amertume, votre de virulence à l’égard du club. “On ne peut pas nous dire la veille au téléphone : ne vous inquiétez pas, il y aura de la place ! Et de l’autre côté, nous faire attendre pour rien durant trois heures sans mot d’excuse,” convient l’un d’eux. 

“Ce n’est pas digne d’un grand club”, assure Loïck. “Il fallait limiter les places par acheteur ou demander des cartes d’identité pour chaque achat. Beaucoup de gens ont réservé déjà leurs billets d’avion ou de trains. C’est faire peu de cas des supporters. Déjà contre le Bétis de Séville, des gens avaient attendu de longues heure pour glaner un billet, en vain. Heureusement, ils avaient pu en commander et les retirer quelques jours plus tard. Espérons que le Stade Rennais en prévoit pour tous ceux qui veulent aller à Londres.”

La galère a été la même pour les supporters non abonnés, espérant une place pour le match aller de jeudi prochain au Roazhon Park. “J’ai attendu trois heures sur la billetterie en ligne pour rien”, explique Jean-Baptiste. “J’ai poireauté des heures devant le Stade pour rien”, précisait Stéphanie. A l’évidence, le Stade Rennais séduit de nouveaux supporters, mais il devra gérer sans aucune doute une grande déception de beaucoup de ses fidèles. Dommage…”J’avais pris une semaine de vacances pour me rendre à Londres en prenant le bus (30 heures aller/retour). Ce matin, je suis très en colère…”, confiait un étudiant, visiblement désappointé. 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire