CECI EST UN TEST 1
Actualités

AU LYCÉE ÉMILE ZOLA : UNE PLAQUE EN MÉMOIRE DE L’ARTISTE ET ANCIEN PROFESSEUR DE DESSIN, JEAN COUY  

test2

« Jean Couy est un peintre subtil », écrivait le philosophe et sociologue, Jacques Leenhardt. Décédé le 30 novembre 1983, à l’âge de 73 ans, il fut l’un des artistes de la nouvelle école de Paris et de l’un des représentants de l’expressionnisme abstrait. Mais peu se souviennent qu’il fut professeur de dessin au lycée Émile Zola de 1935 à 1945.

 Jaloux de sa liberté, de son indépendance, il préféra faire le professeur de « dessin », comme on disait alors, à Rennes puis au lycée de Sceaux, plutôt que de faire le peintre », un critique, J.L Pradel.

Grâce à l’AMELYCOR (Association pour la Mémoire du Lycée et du Collège de Rennes), Jean Couy est désormais à jamais inscrit dans l’histoire des lieux. Il dispose d’une plaque-souvenir (au-dessus de la salle de dessin), inaugurée en grande pompe par son filleul, Yves Dubreil. « Jean Couy et sa femme, Marguerite, ont connu mes parents à Rennes », se souvient le proche de l’artiste. « Tous deux avaient choisi d’être professeurs de dessin pour gagner leur vie. Ils ne voulaient pas être obligés de faire de la peinture qui se vendait. »

À Rennes, l’artiste fut présenté dans la galerie Beaux-Arts de Lucien et Monique Dubreil, installée place de la mairie (aujourd’hui Léonidas). « Mon père avait rencontré Jean Couy aux Beaux-Arts de Paris. Il a été l’un des premiers à montrer son travail en France. » Durant de longues années, Yves Dubreil rendit visite souvent au peintre. « J’ai été sans doute l’un de ses filleuls les plus proches. Avec lui, je cultivais une certaine complicité. Cet homme avait acquis beaucoup d’indépendance d’esprit et avait noué de nombreuses amitiés avec des gens de tous bords. »

Pour en savoir plus. Association des amis de Jean Couy, 24, rue Briant, 92260 Fontenay-aux-Roses. Email : [email protected] et [email protected]

Yves Dubreil.

Info + : La galerie Beaux-Arts exposa de nombreux artistes de 1942 jusqu’au début des années 70. « Elle a à son actif plus de trente ans d’expos, dont celles d’Édouard Mahé et de Gobaille », précise Yves Dubreil. 

 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire