"
portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités

AU CHU : UNE PATIENTE AGRESSE QUATRE SOIGNANTS

Le 10 juin, vers 9h15 au matin, quatre soignants (un médecin, deux aides-soignants et une infirmière) ont été agressés violemment par une patiente. Retrouvées à terre sous les coups et blessées, elles ont porté plainte au commissariat de Rennes. “J’ai été appelée hier matin aux urgences pour une situation d’agression avec une patiente qui s’était montrée violente dans ses propos et dans ses actes envers quatre soignants du service (…)”, a déclaré à l’AFP, Mylène Coulaud, directrice des soins et directrice de garde ce week-end au CHU qui va porter plainte. 

Cinq agents de l’équipe du service de sécurité, avec l’aide de 4 autres soignants, ont été nécessaires pour maitriser l’auteure de l’agression. Mais face à ce nouvel acte, le syndicat Sud Santé Sociaux 35 monte au créneau. “La violence qui s’est produite aujourd’hui fait partie des situations quotidiennes auxquelles sont confrontés les  soignants. En grève depuis plusieurs semaines, à Rennes comme dans toute la France, nos personnels dénoncent ces situations de tensions générées bien souvent par des délais de prise en charge trop inadaptés.”

“Ce type de violence est régulier, le problème c’est qu’on l’a banalisé”, a dénoncé le syndicaliste Bertrand Audiger sur France 3 Bretagne. “Les professionnels se font régulièrement insulter, cracher dessus, traiter de tous les noms d’oiseaux imaginables. A un moment donné, c’est trop. !” Face à cette situation, le syndicat veut interpeller la direction du CHU de Rennes. “Elle doit plus que jamais reconnaître cette tension, doit réduire le temps d’attente et de prise en charge aux urgences du CHU de Rennes, en remettant les lits supprimés, notamment par le développement démesuré de l’hospitalisation en ambulatoire.”

En France, toutes les urgences seraient dans une situation critique. “La réponse doit être des plus rapides et dimensionnées aux besoins et attentes de tous ces professionnels. La capacité d’accueil, de prise en charge et les effectifs soignants et médicaux qui doivent être remis à niveaux. Il faut pour cela remettre des moyens financiers suffisants dans le financement des hôpitaux et arrêter les politiques “d’’Hôstérité” menées depuis de trop nombreuses années sur le dos hôpitaux et des malades.”

 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire