18.9 C
Rennes
vendredi 19 juillet 2024
AccueilActualitésAU CHU RENNAIS : PAVILLONS EN BERNE !

AU CHU RENNAIS : PAVILLONS EN BERNE !

Le but n’est pas de remettre en cause le projet du CHU Rennais estimé à 537 millions d’euros. Loin de là. Mais à défaut de connaitre le futur projet architectural, il est de s’interroger avec certains Rennais sur l’avenir des anciens bâtiments du centre hospitalier dans une ville qui aujourd’hui malmène parfois son patrimoine.

                               Pavillons classés d’intérêt local par la ville

En passant devant les pavillons Clémenceau, Ballé, Le Chartier et Pointeau du Ronceray, les 500 000 patients hospitalisés tous les ans n’y font parfois pas attention. Hormis peut-être ceux qui poussent un jour la porte de ces édifices… Et pourtant,  ils sont classés d’intérêt local depuis 2004 par la ville elle-même.

Conçus par l’architecte Julien Ballé (sa seule grande œuvre publique rennaise), les ouvrages présentent un intérêt culturel de qualité et un intérêt historique très élevé (selon les propres dires de la ville). Ils furent inaugurés en grande pompe par un certain Georges Clemenceau en 1908 sur le grand domaine de Pontchaillou de 17 hectares acheté par la ville de Rennes.

Ce jour-là, le 8 juin, l’homme d’Etat apporta le soutien financier de l’Etat à la ville de Rennes.  « Ce concours, elle l’aura ; car notre devoir n’est-il pas d’aider le faible auquel la fortune n’a pas accordé ses faveurs et de lui rendre aussi douce que possible la fin d’une vie qui n’aura été pour lui que plein d’amertume. C’est un devoir pour la démocratie de se montrer bonne, vaillante et aimante (source Ouest-Eclair, du 9 juin 1908). »

Après 1935, plusieurs extensions seront réalisées par l’architecte Yves Lemoine. « Ces divers édifices sont majeurs dans l’histoire de l’architecture hospitalière de la Ville, » reconnaît aujourd’hui la ville dans son document. Seront-ils préservés ? Seront-ils détruits ? Seront-ils aménagés ? Si oui, la commission locale du patrimoine, récemment créée, sera-t-elle consultée ? Beaucoup de questions que la ville ne manquera pas, sans doute, de prendre en compte…

Pour en savoir plus sur le classement des pavillons au patrimoine d’intérêt local, lire la page 64 : http://metropole.rennes.fr/fileadmin/rrm/documents/Pratique/Infos_et_demarches/logement__urbanisme/PLU/DOSSIER_C/CVII_-_PBIL/C07_01_PBIL_M2.pdf

L’un des plans des hospices de Pontchaillou (sources : archives de Rennes)

Extraits du journal Ouest-Eclair sur la visite de Georges Clemenceau : 

Pour en savoir plus sur la réaction de la droite à l’annonce du  nouveau CHU : « Contre toute attente, lors de la cérémonie de vœux au monde économique, en simple « chargée de communication », la maire de Rennes a annoncé la construction d’un nouvel hôpital regroupant trois des cinq entités actuelles. Certes, il s’agit d’une initiative du directoire de l’hôpital, mais vu les montants d’investissements et l’intervention financière de l’Etat, ce projet sera soumis à une évaluation du Ministère de la Santé. Pourquoi la maire de Rennes a-t-elle conservé cette information sous embargo durant plus d’un an pour en faire l’annonce le 13 janvier dernier ? Est-ce la proximité d’échéances électorales capitales pour notre pays ?»

Bertrand Plouvier s’étonne que le conseil municipal n’ait pas été saisi de manière conventionnelle de cette information. « Un tel projet est le fruit de la réflexion de plusieurs mois du directoire du CHU. En tant que Présidente du conseil de surveillance du CHU, la maire de Rennes n’a engagé aucune concertation avec les Rennais sur ce projet d’intérêt majeur pour notre territoire. Elle n’en a même pas informé le conseil municipal.»

Bertrand Plouvier conclut : « C’est tout de même une bonne nouvelle ! Il s’agit d’un important investissement public pour notre territoire. Ce chantier ouvre de nouvelles perspectives de développement et d’emplois pour les entreprises locales et régionales du BTP. Nous réclamons la plus grande transparence quant aux financements de ce projet. Comme la maire de Rennes s’y est engagée durant le dernier conseil municipal, je demande à être informé du plan de financement conçu aujourd’hui par la direction générale du CHU de Rennes. »

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

TRANSAT ET DES LIVRES : LE COMBO GAGNANT POUR LES BIBLIOTHÈQUES RENNAISES

« Éveiller les esprits avec des transats et des livres, voilà notre mission ! » explique Bénédicte Bigot K’ouas, responsable de la médiathèque du Landry, située près...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser