CECI EST UN TEST 1
Actualités

AU 4e TRIMESTRE 2021 : LA DEMANDE D’EMPLOI AU PLUS BAS EN BRETAGNE DEPUIS 10 ANS

test2

Le dernier trimestre 2021 est marqué en Bretagne par la baisse généralisée du nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) a diminué de -6,4 % pour s’établir à 125 340 en moyenne (soit – 8 550 personnes). A l’échelle départementale, les évolutions sur le trimestre du nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A se situent à -7,1 % dans le Morbihan, -6,8 % dans les Côtes d’Armor, -6,7 % en Ille-et-Vilaine et -5,2 % dans le Finistère. “Sur un an, la baisse est de 16,2 %, soit 24 230 demandeurs d’emploi en moins en Bretagne. A l’échelle départementale, cette baisse est de 21,5 % en Ille-et-Vilaine, 15,8 % dans le Morbihan, 13 % dans les Côtes d’Armor et 12,8 % dans le Finistère. En France métropolitaine, ce nombre baisse de 6,2 % ce trimestre et de 13,2 % sur un an “, explique Pôle Emploi.

 

Ces chiffres viennent confirmer la résilience du territoire breton. Au total, le nombre d’inscrits en catégorie A recule de 9,8% par rapport au 4e trimestre 2019 (dernier trimestre avant la crise sanitaire), contre -6,1% au niveau national. Le nombre de demandeurs d’emploi est ainsi à son plus bas niveau depuis le 2e trimestre 2012. “En incluant l’activité réduite (catégories B et C), le nombre de demandeurs d’emploi est en baisse de 1,4 % mais reste encore 4,8% au-dessus de son niveau du 4e trimestre 2019.”

Au total, la demande d’emploi globale (catégories A, B ou C) recule de 4% en Bretagne ce trimestre (-3,8% en France métropolitaine). Elle représente 250 940 personnes en moyenne trimestrielle dans la région. “Le recul de la demande d’emploi profite particulièrement aux jeunes. « La baisse en catégorie A est plus forte chez les jeunes de moins de 25 ans (-9%), atteignant son plus bas niveau depuis 13 ans. Elle s’établit à -6,6% pour les 25-49 ans et -4,6% pour les plus de 50 ans. Ces tendances se vérifient sur 8 trimestres : -16,2% pour les jeunes contre -10,5% pour les 25-49 ans et -4,8% pour les seniors. “

page1image20511936

Infos + :  L‘âge joue dans le même sens que les sorties du chômage. Ainsi le nombre des jeunes inscrits diminue-t-il de 6,7% ce trimestre, tandis que celui des seniors ne régresse que de 2,3%. Les chômeurs de longue durée bénéficient également de la reprise : le nombre de demandeurs d’emploi inscrits depuis un an ou plus diminue de 4,1 % au 4e trimestre (catégories A, B et C). Ils représentent 48,7 % du total des demandeurs d’emploi, soit l’équivalent du niveau constaté avant crise.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire