15 C
Rennes
jeudi 18 juillet 2024
AccueilActualitésASSISTANTE MATERNELLE : "LE PÈRE DU PETIT GARÇON QUE JE GARDE M’A...

ASSISTANTE MATERNELLE : « LE PÈRE DU PETIT GARÇON QUE JE GARDE M’A DIT QU’IL AVAIT LE CORONAVIRUS »

On l’appellera Justine pour préserver son anonymat. Assistante maternelle depuis des années à Rennes, elle garde des enfants à domicile. Chaque jour, elle accueille chez elle des petits bouts de chou pour soulager les parents, pour les aider dans leur quotidien. « C’est un boulot extra »,» affirme-t-elle. « Vous télé-travaillez tous les jours avec des bambins tout sourire ! »

                                 Une mauvaise surprise

Les journées ne sont jamais les mêmes. « On a toujours de belles surprises »,  assure-t-elle. Mais pour une fois, elle a une mauvaise… surprise.  » J’ai commencé à tousser mon fils également. On a eu de la fièvre », assure-t-elle. Inquiète, elle a tout de suite pensé à ses proches et les parents des bambins. « J’ai prévenu le père du garçon que je garde », ajoute-t-elle. « Celui-ci m’a répondu qu’il avait été touché par le coronavirus. Je suis restée bouche-bée. »

Face à un tel comportement, Justine (depuis en arrêt maladie) en appelle à la responsabilité des parents. Mais bien plus, elle souhaite des masques pour elle et ses consoeurs. « Nous sommes également une profession exposée », convient-elle. « Nous pouvons très bien contaminer nos enfants et être contaminées nous-mêmes. » Pour l’heure, les professionnels de la petite enfance ne doivent pas porter de masques chirurgicaux ou FFP2, ceux-ci étant réservés aux professionnels dédiés à la réalisation de soins (source gouvernementale).

                                   Des masques sanitaires

Des masques non sanitaires pourraient toutefois être distribués aux professionnelles. Mais certaines collectivités locales ont déjà devancé l’appel des assistantes maternelles. D’après La Voix du Nord, la communauté de communes de Flandre intérieure (CCFI) a distribué un jeu de quatre masques en tissu aux 160 professionnelles en activité sur son territoire.

Depuis le lundi 16 mars, la Ville de Rennes a mis en place un service gratuit d’accueil, sept jours sur sept, pour les enfants des soignants et des personnels des établissements de santé n’ayant pas d’autre solution de garde. Ces derniers jours, 40 enfants avaient été accueillis en moyenne quotidiennement en crèches.

La phrase du jour : « Les assistants maternels doivent contribuer à l’effort de la nation pour soutenir l’activité des professionnelles qui luttent quotidiennement contre l’épidémie ». Leur ministre de tutelle. Crédit photo : Pixabay

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

CHU : LES DEUX NEUROCHIRURGIENS POURSUIVENT PARIS MATCH

Nouveau rebondissement dans l’affaire du service de neurochirurgie du CHU de Rennes (voir notre article ici). Accusés de harcèlement par neuf salariés de l’hôpital,...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser