portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités

AMBIANCE ÉLECTRIQUE CHEZ ENEDIS

A l’appel de l’intersyndicale, les agents d’Enedis (ex-EDF) étaient en colère ce matin devant les grilles du siège rennais de leur entreprise. Environ 400 d’entre eux ont manifesté contre le projet Hercule imaginé par leur employeur en déployant banderoles et autres drapeaux. D’autres manifestations pourraient être organisées dans les prochains mois. “C’est une première date.Iil y en aura peut-être d’autres ! 200 sites ont déjà été bloqués en France, en juin dernier”, affirme un manifestant. 

“Ils vont supprimer notre statut”, s’indigne une manifestante. “Ils vont disloquer notre groupe en plusieurs filiales et l’ouvrir en partie aux investisseurs privés,” tempête un de ses collègues. “Cette réforme va entraîner une réorganisation et une privatisation du groupe Enedis. En France, notre entreprise ne va pas remplacer 2000 départs en retraite dont 100 à 150 en Bretagne. On va rogner sur tout : les moyens humains, le matériel, la qualité, les formations…Plus on donne des bénéfices aux actionnaires, mois nous avons de plu-values pour les agents et les usagers !”confie Johan Laurent, coordinateur régional de la manifestation CGT. 

Pis encore, la facture d’électricité pourrait augmenter sensiblement. “L’enjeu n’est pas simplement pour nous. Il est aussi pour les usagers et la qualité de notre service”, précise une femme. “L’électricité, ajoute un autre manifestant, ne va pas rester au prix où il est actuellement. Leur réforme va avoir une conséquence indirecte sur les tarifs. L’avenir de l’électricité française se joue dans notre dos. Nous ne pouvons pas supporter cela !” En France, selon les syndicat, les tarifs d’électricité auraient augmenté de plus de 36 % depuis 2003. 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire