portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Faits divers

AGRESSIONS DE CHAUFFEURS DE BUS : CE N’EST PAS TOUJOURS FACILE À VIVRE !

Depuis quelques jours, les agressions de chauffeurs de bus sont nombreuses. Vendredi dernier, à 16h30, sur la ligne C3, un homme a donné un coup de poing à un conducteur, lui occasionnant huit points de suture. Ce week-end, sur la ligne C5, un second individu a insulté et choqué la conductrice d’un bus. Ce matin, encore, une bagarre entre voyageurs a conduit un chauffeur à intervenir entre les belligérants. Malheureusement, celui-ci  a été touché au bras provoquant son arrêt de travail jusqu’au 18 octobre.

                 En dépression et en arrêt !

Il y a encore quelques jours, en arrivant à un arrêt de bus sur la ligne trois, un conducteur a été gazé directement au moment de prendre sa clientèle. “C’est embêtant de prendre de la lacrymogène”, confie la victime. “Mais cela aurait pu être pire ! Conduire un bus n’est aujourd’hui pas facile tous les jours ! De nombreux collègues sont en dépression et en arrêt.”

Interrogé le secrétaire de la CGT, Christian Demay ne dément pas les inquiétudes des chauffeurs. “Tous les jours, nous sommes confrontés à l’incivisme sur notre réseau et à la montée des violences”, assène-t-il. “On peut se demander jusqu’où cela va aller dans une période de l’année toujours difficile pour nos collègues.” Mardi dernier, un bug électrique a même déclenché une vive inquiétude durant deux heures chez les employés de la Star. “Il était impossible aux conducteurs d’avertir le PC sécurité en cas d’incident. Nous nous sommes retrouvés sans pouvoir passer un appel d’urgence. Vous imaginez s’il s’était passé quelque chose…”  

Contre les agressions, les conducteurs commencent sérieusement à s’inquiéter. “On nous laisse nous débrouiller tout seul. On est livrés à nous-mêmes”, affirme l’un d’eux. “Ils ont l’impression qu’on ne leur dit pas tout”, reconnait le syndicaliste. Contre les incivismes et les violences, beaucoup demandent aujourd’hui plus de sécurité et pourquoi pas une police des transports. “Il est désormais impossible de lutter contre les incivilités au risque de se prendre des coups. Mais protégeons au moins nos conducteurs comme on peut le faire dans les trains…”

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire