CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives Politique

AFFAIRE BENALLA : LE DÉPUTÉ RENNAIS ÉVOQUE “UN FAIT-DIVERS”

test2

Mercredi dernier, le journal Le Monde présentait dans une vidéo le chef adjoint du cabinet du président Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, habillé en policier et casqué, en train de frapper deux étudiants, lors des manifestations le 1er mai. Depuis, le haut-fonctionnaire a été placé en garde à vue et licencié par l’Élysée. 

Capture d’écran Public Sénat.

L’affaire fait aujourd’hui grand bruit dans le monde politique. Elle a suscité la réaction du député d’En Marche Florian Bachelier et premier questeur de l’Assemblée nationale. “Je ne vais pas commenter un fait divers”, a-t-il expliqué sur la chaine publique du Sénat. “C’est un fait divers. Les images sont choquantes, elles m’ont choqué moi aussi. Mais je ne connais pas l’ensemble du dossier ni l’ensemble de ma chaîne de commandement. Je ne sais pas ce qui s’est passé, pas plus que vous.”

“Je fais confiance dans la justice de mon pays pour accomplir sa mission et rendre des comptes à l’ensemble des citoyens”, a-t-il précisé regrettant l’obstruction parlementaire. “Obstruction qui démontre la vacuité de l’opposition en ce domaine alors que tout le monde dans l’hémicycle a conscience qu’on est en train de politiser un fait- divers. Je crois que nous ne sommes pas à la hauteur des attentes des Français.”

A Rennes, les socialistes ont sauté sur l’occasion politique. “C’est un naufrage politique de l’éthique et de la communication politique pour le député rennais”, explique le porte parole du PS, Christophe Fouillère. Dans la même lignée, France Insoumise Rennes va plus loin portant cette affaire sur le plan politique local.  “Florian Bachelier traite ce scandale d’Etat de “fait-divers” ! Et ces gens veulent prendre le pouvoir à Rennes et Ille et Vilaine.”

A droite à l’heure où l’on écrivait ces lignes, aucun communiqué n’était arrivé à notre rédaction. Mais nul doute que le conflit entre les socialistes et En marche arrange bien ses affaires. “La réaction du député est somme toute logique,” explique un observateur éclairé. “Il défend son président, son mouvement. Il agit en bon soldat. Malheureusement, les effets peuvent être dévastateurs pour lui et sa compagne Carole Gandon sur le plan local ! Parfois, il faut mieux se taire. Mais avait-il choix ?”

Les privilèges d’Alexandre Benalla : voir l ‘article de BFM TV

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire