Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités

ABUS DE CONFIANCE : LE DÉPUTÉ LAABID ÉTAIT À NOUVEAU DEVANT LES JUGES

test2

En costume, sans cravate, le député Mustapha Laabid (51 ans), macroniste et ancien socialiste, arrive tête baissée devant le Parlement de Bretagne où il comparait aujourd’hui devant la cour d’appel pour abus de confiance. Masqué, il est en compagnie de son nouvel avocat, Julien Delarue, après avoir été défendu devant le tribunal correctionnel de Rennes par un ténor du barreau rennais, William Pineau.

Au milieu des journalistes qui le photographient, son visage est masqué. Il ne dit rien et pour fois pas de collègues macronistes auprès de lui. Il réserve ses propos à la présidente. Mais devant la cour, il a du mal à justifier les dépenses dans les magasins de vêtements, dans un Mac Do, dans des établissements de Marrakech. Face aux questions de la magistrate, il ne se souvient pas. Il a des trous de mémoires, reste évasif, sanglote, et reconnait parfois des fautes. “Vous aviez tout de même quelques mois pour préparer vos réponses”, lui rappelle la présidente. “On ne peut pas le réduire à cette seule période durant laquelle on peut lui reprocher quelques errements dans la comptabilité de cette association” a commenté Maître Julien Delarue sur France 3 Bretagne.

L’ancien président de l’association Intermède est accusé d’avoir détourné une somme de 21 545 euros de 2005 à 2017 pour ses propres besoins. Il avait été condamné en première instance en août 2019, à six mois de prison avec sursis, 10 000 € d’amende et trois ans d’inéligibilité, après une enquête de la police judiciaire de Rennes. Ce soir, l’avocat général a requis une peine de six mois avec sursis, 10000 euros et cinq ans d’inégibilité (soit deux ans plus qu’en première instance). La décision sera rendue le 5 novembre. Mustapha Laabid aura semble-t-il uniquement gagné du temps. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire