10.4 C
Rennes
lundi 20 mai 2024
AccueilActualitésUN SAMEDI DE BARRICADES

UN SAMEDI DE BARRICADES

En ce samedi 16 avril 2022, vers 14 h, au moins deux cents personnes se réunissent place Sainte-Anne. Elles sont rassemblées à l’appel de plusieurs syndicats d’étudiants et de l’assemblée générale antifasciste de Rennes contre l’extrême-droite et les Macronistes. « On est là », crient-ils. Mais en raison de l’interdiction de leur manifestation par le Préfet, elles sont bien vite encerclées par les gendarmes (venus de Paris) qui, après des sommations, lancent des gaz lacrymogènes.

Fuyant vers la rue de Saint-Malo, le cortège se reforme pour descendre vers la place de la mairie. Au fil de leurs pérégrinations, les manifestants recouvrent de slogans les murs du Parlement de Bretagne, de banques et de nombreux immeubles. « C’est toujours la même technique », fait remarquer un passant. « Deux ou trois personnes, parapluies déployés, cachent les graffeurs. » Arrivés place de la mairie, les manifestants retrouvent les hommes en tenue et leurs lacrymogènes.

Obligés de faire demi-tour, les contestataires se replient rue Le Bastard où beaucoup d’entre eux montent une barricade avec des palissades, des poubelles, des barrières. Mais là encore, ils refluent face aux gaz lacrymogènes vers la place du Champ-Jacquet où un énième affrontement avec les gendarmes se déroule devant les passants médusés. Reprenant leur déambulation, les manifestants vers la rue de la Monnaie. C’est à cet instant où ils rebroussent chemin, non sans oublier de badigeonner la porte d’entrée de la cathédrale.

Les trois jeunes n’étaient pas de la manif !

Vers 16 h, une autre barricade est érigée en haut de la place Saint-Michel, sous les yeux des patrons de bar ramassant bien vite leurs chaises et terrasses. Encore une fois, les forces de l’ordre détruisent la protection de fortune, repoussant les jeunes vers l’extérieur de la ville. « Je suis sidérée, » expliquait une Rennaise. « On est dans un climat révolutionnaire. Un jour, tout cela finira mal. Les manifestants sont bien mal organisés, mais quand ils le seront … » Heureusement, aucun blessé n’est à déplorer. 

 

 

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

UN MINEUR BLESSÉ À L’ARME BLANCHE 

D’après le journal Ouest-France, un adolescent de 17 ans a été agressé au couteau dans le centre commercial Sarah Bernhardt à Rennes, dans l’après-midi du...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser