14.7 C
Rennes
mardi 16 juillet 2024
AccueilActualitésSAMEDI : LA PRÉFECTURE INTERDIT UNE MANIFESTATION

SAMEDI : LA PRÉFECTURE INTERDIT UNE MANIFESTATION

Le « collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées » appelait à un rassemblement le samedi 25 mars 2023, sur la place de la République à Rennes, pour dénoncer le projet de loi relatif à l’immigration. Ce rassemblement devait être suivi d’une déambulation dans les rues, avant d’une dislocation du cortège devant la préfecture de région. Mais le préfet en a décidé autrement au regard des derniers évènements survenus dans la capitale bretonne et pour des questions de troubles à l’ordre public. Il a pris un arrêté d’interdiction. « En l’absence d’organisation d’une journée nationale d’action, considère-t-il, la manifestation constitue un prétexte de mobilisation pour des membres de l’ultragauche pour commettre des exactions. Des actions subversives sont à redouter tout au long de l’itinéraire, en particulier, rue Martenot, devant la préfecture de région, ainsi que dans l’hyper centre-ville de Rennes. »

La réaction du syndicat Solidaires, membre du collectif, a été immédiate. « Malgré une vaine négociation, la parano des autorités à été plus forte que l’intelligence et le discernement,» dénoncent les syndicalistes. «Les manifestations pour les exilés sont systématiquement pacifiques et joyeuses (…). Chaque décision des autorités n’est plus aujourd’hui dictée que par la peur de ceux et celles qu’ils appellent « les vilains », les garanties légales des libertés publiques ont disparu au profit autoritariste du seul « ordre public ». Nos libertés sont précieuses et chèrement acquises, les voir aujourd’hui entravées par un état qui à perdu tout bon sens et mesure est grave.»

Vu les délais, le syndicat refuse de «contester auprès du tribunal cette atteinte manifeste aux libertés publiques. Nous ne manifesterons donc pas, contraints par l’arbitraire préfectoral, demain contre le projet de loi immigration de Darmanin. Nous, organisateurs, risquons 6 mois de prison et 7 500€ amende, les simples participants à 135€ d’amende. Nous appelons à un rassemblement non déclaré, faute de temps, à 14h30 esplanade Charles de Gaulle pour les libertés publiques et contre cette interdiction.» Pour rappel, différents syndicats invitent à un rassemblement, le mardi 28 mars, contre la réforme des retraites. Le week-end dernier, aucun heurt n’avait eu lieu dans la capitale bretonne. 

Infos + : « la préfecture a engagé un dialogue avec l’organisateur le 21 mars 2023, afin de proposer un parcours différent et sécurisant le centre-ville et d’éviter la survenance de tout trouble à l’ordre public. Ce parcours a été refusé par l’instigateur au motif que celui-ci ne permettait pas de manifester devant un bâtiment symbole de l’État. »

 

 

 

 

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

COMME UNE OMBRE AU TABLEAU

La Bretagne n’est peut-être pas la région idéale pour les ciels d’ombrage. Encore une fois (la troisième), l’installation a chuté dans la nuit du...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser