CECI EST UN TEST 1
Actualités

POUR ÉVITER UN SAMEDI SOUS TENSION : UNE MANIF INTERDITE, UNE SECONDE DÉPLACÉE 

test2

Dimanche dernier, les Rennais du centre-ville ont vécu une soirée tendue. De leurs fenêtres, ils ont aperçu des individus vandalisés des commerces, des banques, des bars, un commissariat et le manège. Lors de cette manifestation spontanée contre l’extrême droite et la droite, quelques affrontements ont eu lieu entre les forces de l’ordre et les manifestants, sans aucune arrestation. Pour éviter de nouveaux débordements et toute action violente de groupuscules, le préfet d’Ille-et-Vilaine, Emmanuel Berthier, a interdit le rassemblement revendicatif non déclaré en préfecture de l’ultra gauche rennaise, prévu à 14 h place Sainte-Anne.

Tout organisateur d’une manifestation interdite peut-être puni de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende. »

La seconde manifestation légalement déclarée par le « Collectif interorganisations de soutien aux personnes exilées » est en revanche maintenue. Elle est autorisée sous réserve de respecter un certain parcours, avec un départ à 16 h et une arrivée, esplanade Charles de Gaulle. « La sécurité et la protection de tous sont la priorité des services de l’État. Les forces de police et de gendarmerie seront pleinement mobilisées pour assurer le maintien de l’ordre public ce samedi. Le préfet d’Ille-et-Vilaine appelle chacun à faire preuve de responsabilité. »

En raison de l’interdiction, de nombreuses associations et partis politiques ont finalement décidé de rejoindre le deuxième cortège. « En nous empêchant de défiler en centre-ville, la préfecture bâillonne les ultimes défenseurs de la démocratie et des valeurs d’égalité, de justice et de liberté, bafouant une nouvelle fois le droit constitutionnel de manifester. Nous ne l’acceptons pas ! Nous entendons défendre la République ! », confie notamment NPA dans un communiqué. 

Infos + : Les organisateurs de la manif ni Le Pen, ni Macron ont décroché plus de 560 soutiens sur leur page Facebook. Ils disent vouloir organiser la riposte ! « C’est le mouvement social qui s’est dressé contre 5 ans de Macron, et que ce soit l’un ou l’autre qui l’emporte, c’est le mouvement social qui s’opposera à leur politique ! Dès maintenant, bloquons tout, occupons partout, organisons-nous en assemblées générales ! Prenons la rue, laissons déborder notre rage et notre détermination ! », expliquent-ils. Pour en savoir plus, c’est ici : https://www.facebook.com/events/697531928057645?ref=newsfeed

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire