9.1 C
Rennes
mercredi 28 février 2024
AccueilActualitésPOLLUTION AU MERCURE À L’ÉCOLE PASTEUR : LA VILLE DONNERA UN BULLETIN DE...

POLLUTION AU MERCURE À L’ÉCOLE PASTEUR : LA VILLE DONNERA UN BULLETIN DE SANTÉ 

L’école Pasteur est abritée dans l’ancienne faculté dentaire. Elle est revenue dans l’actualité, après la découverte d’une pollution résiduelle au mercure dans ses locaux. « Ce n’est pas une surprise en soi », convient Antoine Cressard, élu de l’opposition. « Pendant des décennies, des universitaires et des étudiants ont utilisé des produits chimiques dans le cadre de leurs travaux. Plus proche de nous, l’école dentaire a employé ce vif-argent, lors de ses activités. On sait que dans le passé, on n’avait pas la même vigilance sur la contamination des sols et des eaux. » 

Face à des taux de mercure détectés, certes de façon inégale aussi bien dans la maternelle que dans l’Edulab, des mesures ont été prises pour modifier le système de ventilation. « Mais elles ne seront pas suffisantes pour faire disparaître la contamination, selon l’Agence régionale de Santé qui préconise une dépollution générale du site. »  Pour répondre à l’inquiétude légitime des parents d’élèves et des personnels travaillant à Pasteur, Antoine Cressard a demandé aux élus rennais si une telle opération serait effectuée dans un avenir proche.  

« Personne n’ignorait les activités scientifiques dans le cadre de la fac dentaire », confirme Gaëlle Rougier, adjointe au maire, chargée des Affaires scolaires, lors du dernier conseil municipal. « Et c’est pour cela que dès la construction d’une école sur ce site, des analyses de la qualité, des sols et de l’air ont été opérées pour chercher l’ensemble des toxiques. » Dès les premiers résultats, les études montraient l’existence de polluants contre lesquels des travaux étaient entrepris. « Par la suite, la présence de mercure a été révélée », ajoute Gaëlle Rougier. «Mais les taux, je le répète, restent compatibles avec l’usage scolaire et bien en deçà des recommandations en milieu professionnel. » 

Depuis, la municipalité assure suivre le dossier au plus près avec l’Agence régionale de la Santé. « Les analyses se poursuivent. Nous sommes dans l’attente des résultats complets et définitifs du bureau d’études qui n’est pas le même qu’à l’origine. Toutefois, il semblerait que ce serait rassurant. Les mesures de calfeutrage et d’aération auraient produit leurs effets. Nous avons une nette amélioration dans la plupart des endroits de l’école qui ont été testés. » 

Les bilans seront donnés lors d’une réunion d’information déjà prévue pour la mi-avril avec les parents et avec l’équipe enseignante. « Nous voulons une très grande vigilance dans ce dossier en même temps qu’une totale transparence. », assure la maire de Rennes. En cas de mauvais résultats, la municipalité rennaise pourrait se retrouver dans une situation délicate. Elle serait obligée d’entamer une dépollution coûteuse à réaliser dans un contexte où le site abrite école et associations.  

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

APRÈS LES FIASCOS D’AMAZON ET DE BRIOCHE DORÉE, ENFIN UNE BONNE NOUVELLE POUR L’INDUSTRIE EN ILLE-ET-VILAINE 

Souvenez-vous, en 2021, Rennes métropole ne voulait pas du géant américain Amazon (jugé pas assez durable par les élus) sur le site de la...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser