15.2 C
Rennes
mardi 18 juin 2024
AccueilActualitésLE SYNDICAT SUD PTT ÉVOQUE TROIS MILLIONS DE LETTRES EN SOUFFRANCE

LE SYNDICAT SUD PTT ÉVOQUE TROIS MILLIONS DE LETTRES EN SOUFFRANCE

« Depuis maintenant une semaine, La Poste est incapable de trier et distribuer dans les délais impartis le courrier sur l’ensemble des régions et départements dépendants du périmètre de la Plateforme Industrielle Courrier (PIC) de Rennes », dénonce le syndicat Sud PTT d’Ille-et-Vilaine. « Pratiquement 3 millions de lettres sont en souffrance en Ille et Vilaine et les facteurs de Bretagne, de Basse-Normandie et de Mayenne se retrouvent à distribuer du courrier de la semaine dernière. Les centres de facteurs reçoivent 3 à 4 fois plus de charge de travail que la normale cette semaine, des plis datés de la semaine de la rentrée scolaire. »

Cette situation ne serait pas sans raison selon le syndicat. « Après avoir fermé les centres de tri en Bretagne et en Mayenne, La Poste a décidé de fermer la PIC de Caen pour basculer toute l’activité en septembre sur Rennes. Au passage, elle a supprimé 400 emplois en Basse Normandie et fait trier les départements 14, 50 et 61 en Ille et Vilaine. Ce qui se passe n’est pas un problème d’ajustement mais bel et bien une conséquence directe des choix de stratégie industrielle des dirigeants de La Poste. La politique de concentrer tout le tri sur quelques centres en France s’accompagne de remise en cause du courrier lui-même, de son délai d’acheminement et de la qualité de sa distribution auprès de la population comme auprès des entreprises. Nous assistons à une utilisation massive d’emplois intérimaires et précaires au lieu d’embaucher des salariés en tant que postiers »

Devant cette situation, la PIC de Rennes veut faire travailler des agents ce dimanche pour pallier à son incapacité de gérer en temps et en heure. « Ce n’est pas en offrant du café gratuitement et en explosant les heures supplémentaires qu’on gère le courrier… », ajoute le syndicat. « En pensant singer Amazon et Cie, La Poste est prête à sacrifier les postiers et le courrier des entreprises. Tout comme elle n’aura pas de remords à fermer la filiale URBY spécialisée dans la distribution en vélo en centre-ville comme à Rennes. L’image de marque écolo n’aura pas fait illusion longtemps face à une logique capitaliste. Ce qu’il faut retenir de la logistique façon La Poste, ce sont des filiales embauchant des précaires jetables à tout moment. C’est une baisse du coût du travail et un morcellement des activités postales. Nous revendiquons des embauches massives de postiers et postières, la multiplication des centres courrier et de tri, la ré-internalisation des emplois et des activités colis, logistiques, la distribution pour qu’elle soit faite par des postiers et non par des précaires. Nous exigeons l’arrêt de toutes les restructurations en cours. »

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

AU SQUARE SIMONE MORAND : UNE MICROFORÊT

Un an après avoir été lauréat de la saison 6 du Budget participatif, le projet de microforêt du square Simone Morand, quartier Cleunay-Arsenal-Redon, va...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser