CECI EST UN TEST 1
Actualités

LE SENTIER CACHÉ DE SAINT-SERVAN DE LA TOUR SOLIDOR À LA BRIANTAIS

test2

Ce fut une longue bataille ! Depuis des années, les Amis des chemins de ronde se battaient pour ouvrir au public le sentier entre les Corbières et la Roche-aux-Mouettes. Ils n’en démordaient pas. Ils voulaient permettre aux randonneurs de faire d’une seule traite la promenade entre le parc de la Briantais et la tour Solidor. Depuis décembre 2021, grâce aux actions conduites par l’association, la balade devient possible « en entier » le long d’une longue boucle de plusieurs kilomètres.

« Certaines parties à fort dénivelé incitent à la prudence, mais la beauté des paysages récompense tous ceux qui l’empruntent », conviennent les Amis. Au départ de la tour du Solidor du XIVe siècle, les promeneurs jetteront un dernier regard sur la cale. De cet ouvrage en pierre, à marée haute, les petits Servannais s’en donnent à cœur joie en plongeant dans l’eau émeraude et fraîche. Mais pas le temps de rêvasser, il faut partir vers l’église Sainte-Croix. Cet édifice de style classique fut construit de 1715 à 1743 par le Savoyard et explorateur Amédée Frézier (1682-1773), le Parisien Siméon Garangeau (1647-1741) et par l’architecte et entrepreneur malouin Jean Datour (mort en 1737).  Sa première pierre fut déposée en 1715, mais sa construction s’est surtout échelonnée entre 1732 et 1743.

En chemin, le promeneur s’arrêtera devant une sculpture offerte par la République d’Islande en 1966 et d’une stèle pour rendre hommage au commandant Charcot. Avec son équipage du Pourquoi pas, ildisparut en mer le 16 septembre 1936. Au loin, il saluera la statue de la vierge, érigée sur le rocher de Bizeux. Mais le temps n’est pas à la prière, la promenade reste encore longue. Passons vite devant le Cancalais (bar mythique malouin) et le bateau Ar Zenith (qui emmena des résistants à Londres). Sans hésiter, entrons dans le parc des Corbières où l’excursion sent bon l’air des conifères. Longeons la petite plage charmante éponyme où à marée haute, le bain de soleil demeure plus qu’agréable, loin des étendues de sables grouillantes de monde.

À cet endroit, commence le nouveau sentier où l’on découvre une petite gloriette (abri des guetteurs du temps de Vauban) puis le manoir de la Roche aux Mouettes du XIXe siècle. La promenade se poursuit ensuite le long de la plage des Fours à chaux vers le cimetière marin où la vue est magnifique sur Dinard. Mais, à marée basse, le promeneur peut passer par la plage de la Briantais où il empruntera le chemin vers le parc de la Briantais.

Réaménagé au 19e siècle par les frères Bülher (ceux du Thabor), ce splendide jardin de 27 hectares propose des panoramas improbables sur l’estuaire de la Rance, la tour Solidor. Il abrite une flore variée, une riche faune forestière et de nombreux oiseaux. Son château, ancienne propriété de Guy La Chambre — ministre d’État, député, maire de Saint-Malo — a été acquis en 1999 par la ville de Saint-Malo ; depuis il accueille régulièrement des expositions et diverses animations.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire