Actualités Politique

LE DÉPUTÉ FRANÇOIS ANDRÉ S’EN EST ALLÉ : LE TÉMOIGNAGE D’UN AMI MILITANT

François André, député de la 3e circonscription d’Ille-et-Vilaine (En marche) et âgé de 52 ans, s’est éteint ce mardi. L’ancien conseiller municipal de la Ville de Rennes et conseiller départemental sous l’étiquette PS souffrait d’un cancer. Comme veut la coutume, de nombreuses personnalités politiques ont fait part de leur tristesse. Nous publions pour notre part le témoignage d’un de ses amis militants, Patrick Croissant. 

“Parce que c’était Toi, parce que c’était moi…. C’est un immense chagrin de voir partir un “frère de cœur”, avec lequel j’ai partagé tant de belles et intenses campagnes électorales…Sachant ta mort venir, j’ai dressé un portrait de toi qui soit le plus fidèle possible pour dire qui tu as été en cette trop courte vie. François, j’ai repris chacune des lettres de ton prénom. Sorte de miniabécédaire, dont chaque mot dit beaucoup de toi. Quel gouffre émotionnel que de voir partir un si grand ami, à 52 ans… 

comme fraternité. La fraternité, ce si joli mot qui rend possible le vivre ensemble était si profondément inscrit dans ton ADN… La fraternité, cette si belle qualité, dont tu auras fait montre tout au long de ta vie était chez toi intimement liée à un corpus de valeurs [que nous partagions et qui était, entre autres raisons, à la base de notre amitié et le socle de nos combats politiques] comme la solidarité, la justice sociale, le respect des droits de l’homme… En cet instant où le temps suspend sa course folle, je voudrais souligner combien tu déplorais amèrement [il y a quelques semaines encore] l’inquiétante dégradation du climat social et politique dans notre pays, sans oublier l’entêtante atmosphère de crise démocratique que l’on connaît… 

comme République. D’origine modeste (père cheminot et mère au foyer), tu t’es “fait » à force de travail, de persévérance et de ténacité, bénéficiant des encouragements constants de personnes – comme Edmond Hervé (ancien maire) -qui, assez tôt, avaient décelé ton très fort potentiel. Sitôt achevées tes études au Lycée Technique de Tinténiac, entre 14 et 18 ans, tu es entré à l’Université de « RENNES-II» pour y effectuer un cursus d’Histoire, avant d’intégrer l’Institut Régional de l’Administration (IRA) effectuant ensuite, diplôme en poche, ton entrée au sein du cabinet de Martine Aubry, période Jospin 1997-2002.

comme ancrage territorial. Au fil des années, dès 2008, dans la foulée de ta brillante élection de Conseiller général, la première élection gagnée« sur ton nom », tu as su te faire apprécier des habitants du canton de Rennes-Nord-Ouestet tisser de très bonnes relations avec tous les élus de ce territoire. A partir de l’été 2012, tu agiras de même avec les édiles de la 3 ème circonscription d’Ille-et-Vilaine.

comme naturel. Tout un chacun dresse de toi le portrait d’un homme de parole, d’un élu proche des citoyens, Naturel, Vrai, Sans Chichis, mais au contraire humble, modeste, tout en étant très efficace. Quel que soient tes interlocuteurs, ouvriers, paysans, commerçants, artisans, chefs d’entreprises, acteurs économiques et associatifs, jeunes et moins jeunes, tu ne te départissais jamais de ce naturel jovial qui te valait la sympathie de tous. Ce côté naturel, abordable, très à l’écoute et modestelaissera un très bon et très durable souvenir à tous tes interlocuteurs, ainsi qu’aux électeurs et électrices qui te faisaient confiance, connaissant de surcroît ton exceptionnelle droiture…

comme compétences. Vie professionnelle et trajectoire politique t’ont donné l’occasion de faire montre d’un champ de compétences remarquable… D’aucuns avaient remarqué ton appétence pour le domaine des finances publiques et plus particulièrement tout ce qui a trait à la fiscalité.  Avant que la maladie ne t’oblige à ralentir ton activité, tu as été un membre très actif de la Commission des finances de l’actuelle Assemblée. Il faut rappeler que tu as été un brillant Adjoint aux Finances à la Ville de Rennes, de 2008 à 2012 – préalablement adjoint aux sports, de 2001 à 2008. Deux mandats que tu as magistralement exercés, d’abord sous l’autorité d’Edmond Hervé, puis celle de Daniel Delaveau.

comme ouverture d’esprit. Tout en étant fidèle à tes idéaux de jeunesse, fidèles à tes racines pontivyennes,  tu as toujours su faire montre d’un grand sens du dialogue, toujours en recherche de réponses concrètes, rapides et pragmatiques aux demandes des élus, entreprises, associations et citoyens, sachant – quand il le fallait – t’affranchir des clivages politiques pour faire avancer les dossiers, n’oubliant jamais que tu étais certes député de la 3ème circonscription d’Ille-et-Vilaine, mais surtout député de la Nation.

I comme intégrité absolue. A l’évocation de ton nom, les citoyens, comme les électeurs, te dépeignent avec des termes tels que probabilité, honorabilité et impartialité…”. Autant de qualités qui t’auront valu la confiance durable des femmes et des hommes de tes territoires d’action … et le respect de tes adversaires politiques.

comme solidarités et social. En ta qualité de conseiller général (puis départemental), tu as mené une action remarquable, notamment au sein de la MDPH, où Jean-Louis Tourenne t’avait demandé de représenter l’institution départementale. Quand on connaît ton histoire familiale – deux frères autistes – l’on comprend mieux combien tu pouvais avoir autant à coeur d’exercer cette mission-là… Solidaire, cher François, tu savais l’être plus particulièrement envers toutes les personnes souffrant de discrimination en raison de leurs opinions, de leurs options, de leurs appartenances, de leurs singularités, de leurs engagements ou de leurs différences – quelles qu’elles soient…Au revoir cher François,merci infiniment pour ton savoir-faire, ton savoir-être, ton implication de tous les instants dans la “chose publique”.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire