CECI EST UN TEST 1
Actualités

LA FAUTE AU COVID : PETIT FLORILÈGE DE RÉVEILLONS RÂTÉS 

test2

Covid oblige, beaucoup de Rennais ont été obligés d’annuler leur réveillon de Noël et du nouvel an. D’autres ont maintenu, mais il faut bien le convenir. Certains ont connu de vraies galères tant à Noël que lors du nouvel an ! 

Un artisan d’Ille-et-Vilaine, en prenant dans ses bras son petit-enfant de trois ans, pensait ne rien attraper. Pas de bol, lui et sa femme ont été contaminés. Pour l’heure, ils se portent heureusement bien. Un autre couple a en revanche passé son Noël, tous les deux, sans leurs deux enfants. “Notre fils et notre fille ont été contaminés par leurs grands parents. Ils ont été placés à l’isolement avec leur grand-père et leur grand-mère, sans nous !”, explique la mère de famille, un brin tristounette. 

Un premier nouvel an gâché ! 

Pour leur première nouvel an, trois jeunes adolescents avaient prévu de passer ensemble leur soirée. Prévenante, la mère de famille accueillant les trois garçons avaient demandé de se tester. Pas de bol, c’est son son garçon qui a été déclaré positif, laissant ses deux amis, bien tristes. Une autre rennaise envisageait de passer, elle, le réveillon de Noël en famille avec sa mère, ses deux filles, son frère et quelques autres. Pas de chance, son mari s’est retrouvé positif, un jour avant la fête. Résultat, la famille est restée isolée plus de huit jours à la maison, sans voir personne. “Cela nous a permis de nous recentrer sur nous-même !”, convient philosophe, la jeune femme. 

Venant d’outre-Atlantique, la jeune femme rêvait de voir toute sa famille rennaise. Elle n’était pas revenue dans la capitale bretonne depuis plusieurs mois. Déclarée positive, deux jours avant le nouvel an, elle n’a vu personne, à l’exception de sa mère qui s’est retrouvée elle-aussi positive. Toutes les deux sont bloquées dans leur appartement. La jeune fille a peur de ne pas pouvoir retourner travailler…

A 23 h, obligé de quitter ses amis

Venus exprès de Paris, les grands-parents espéraient voir leurs petits-enfants, ce vendredi soir. Malheureusement, leur petit-fils étant “covidé”, ils ont passé leur soirée dans un hôtel rennais… “C’est la loose”, a déclaré le grand-père, ce matin. Hier soir, un jeune homme venait de recevoir son test positif, via son téléphone. Conséquence, il a quitté ses amis une heure avant les douze coups de minuit. Espérons qu’il n’ait pas contaminé toute sa bande d’amis. Mais assurément, ce virus a été l’invité surprise bien malgré nous de nos réveillons. Le taux d’incidence en Ille-et-Vilaine dépassait les 750 cas pour 100 000 habitants, il y a deux jours.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire