Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités

HENRI RIVIÈRE ET SA BRETAGNE ORIENTALE EN EXPO

test2

Henri Rivière (1864-1951) est un artiste talentueux du siècle dernier. Son œuvre est présentée par la galerie rennaise Divet où, le temps d’une exposition, on découvre une Bretagne orientale sous une lumière japonisante.

Parisien, habitué des cabarets célèbres de Montmartre, Henri Rivière est influencé par le graveur Gustave Doré et fut ami avec Signac. Pour sortir des miasmes parisiens, l’homme s’échappait souvent en Bretagne. En 1884, il fit une apparition à Saint-Briac, après avoir reçu un héritage…

En 1895, Rivière et sa femme achètent une maison à Loguivy qu’ils baptisent Landiris, dérivation du mot iris que Rivière aime tant. Désormais le couple passera l’hiver à Paris et l’été en Bretagne. “Il revint ensuite tous les ans en Bretagne avec son épouse Eugénie, à Saint-Briac, à Saint-Cast, Perros-Guirec ou Loguivy-de-la-Meret, à Tréboul, Camaret,Morgat, Locronan, Pont-Aven, Loctudy, Sainte-Anne la Palud”, écrit Philippe Le Stum, Dans la Bretagne de Henri Rivière.   

“A l’inverse de beaucoup de ses contemporains, Rivière ne s’attacha pas à l’exceptionnel de la fête et de l’apparat et la figure des hommes ne fut pas au centre de ses représentations. Il s’attacha à l’étude des paysages et de la nature dans toute sa splendeur.” Rivière fit de la Bretagne, “comme une dépendance des archipels nippons”.

A Paris, Rivière fréquenta Tadamasa Hayashi (1851-1906) et se passionna pour l’art japonais. Après avoir vendu sa maison de Loguivy, Rivière décide d’arrêter la gravure et se consacre désormais à l’aquarelle. En 1921, le Musée des Arts Décoratifs proposera à Rivière d’exposer ses aquarelles. Rivière meurt le 24 août 1951, à Sucy en Brie. Conformément à ses désirs, il est enterré à Fresnay-le-Long où les cendres de sa femme le rejoignent. 
Galerie Divet, 4, rue Saint-Guillaume, 35000 Rennes. www.galeriedivet.com. Horaires d’ouverture : Jeudi et vendredi de 14h30-19h. Samedi : 11h-12h30/15h-19h. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire