18.1 C
Rennes
dimanche 21 juillet 2024
AccueilActualitésFAUTE DE SURBLOUSES DE PROTECTION, DES HOPÎTAUX PENSENT AUX SACS-POUBELLE EN PLASTIQUE...

FAUTE DE SURBLOUSES DE PROTECTION, DES HOPÎTAUX PENSENT AUX SACS-POUBELLE EN PLASTIQUE !

Face au coronavirus, les hôpitaux sont parfois démunis en matériel ! Ils n’avaient pas assez de masques. Ils n’ont non plus de surblouses. « Nous n’en avons pas assez pour notre service de réanimation », confirme un directeur des services économiques d’un centre hospitalier du Grand Ouest, sous couvert d’anonymat. « J’en cherche partout auprès des industries de l’agroalimentaire ou encore des métiers de bouche. Dans le Maine et Loire, mes collègues pensaient revêtir leur personnel soignant avec des sacs poubelle », ajoute-t-il.

Contre la pénurie, les administrations hospitalières tentent de trouver des solutions. « C’est partout le système D qui prime », assure le responsable. Comme les soignants, il est consterné par ce manque ce matériel. « Cette absence de protection est dramatique », ajoute un infirmier, lui aussi sous couvert d’anonymat. « C’est d’ailleurs le même constat pour les sur chaussures, les gants, les pousses seringues électriques, les respirateurs…Nous n’en avons pas assez pour tout le monde. Et quand il y a du matériel, on nous demande de ne pas trop les utiliser. »

« On fait tout ce que l’on peut pour trouver des solutions », assure le responsable souvent montré du doigt par le personnel soignant lui-même. « Face à leurs demandes, nous sommes parfois obligés de refuser par manque de moyens financiers. » Emmanuel Macron visite mardi matin l’usine de masques de la PME Kolmi-Hopen en périphérie d’Angers (Maine-et-Loire), le plus grand des quatre producteurs français, a annoncé l’Élysée, en pleine polémique sur le manque de masques face au coronavirus.

Cette usine de masques FFP2 et chirurgicaux, située à Saint-Barthélémy-d’Anjou, tourne désormais 24 heures sur 24 pour accroître sa production. Le chef de l’État souhaite « montrer la mobilisation exceptionnelle de notre industrie pour faire face aux besoins liés à la crise du Covid-19 ». Pour répondre aux besoins, la France a commandé un milliard de masques et organise un « pont aérien » avec la Chine, dont la première livraison de 8,5 millions de masques est arrivée lundi. Une seconde livraison de Chine de 12 millions de masques est attendue mercredi. Interrogée par nos soins, l’agence régionale de santé n’a pas souhaité répondre à nos questions.

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

VEZIN-LE-COQUET : UN MOTARD GRAVEMENT BLESSÉ

Samedi 20 juillet, vers 14h30, une moto et une voiture sont entrées en collision, à hauteur de Vezin-le-Coquet, sur la route de Lorient. Gravement...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser