CECI EST UN TEST 1
Actualités

FACE AUX EMBOUTEILLAGES : LA DROITE VEUT AGIR AU PLUS VITE

test2

Depuis maintenant plus de deux ans, voire plus, Rennes Infos Autrement évoque les traditionnels bouchons de la rocade et du centre ville. Face au problème, la droite veut faire preuve d’audace. “Il y a urgence”, explique Charles Compagnon, candidat à mairie de Rennes. “Nous voulons investir prioritairement 1,3 milliards d’euros dans un plan Marshall pour les mobilités.”

                                          Un plan Marshall

Charles Compagnon et ses équipes souhaitent bien vite désengorger Rennes et sa rocade. “Nous voulons un barreau de contournement répondant à l’attractivité croissante de notre région et continuant de la rapprocher du reste du territoire national”, expliquent-ils. “Nous désirons enfin respirer et retrouver une ville apaisée par un rééquilibrage du territoire du Pays de Rennes.”

Encore mieux, les candidats de la droite veulent repenser le plan de circulation rennais en envisageant un réseau de transports en commun à l’échelle de la métropole. “Nous voulons ainsi favoriser la vitesse des déplacements des modes doux et alternatifs à la voiture (dont le vélo). Nous souhaitons ainsi créer de nouvelles lignes express et des liaisons transversales circulaires, mais aussi développer le tram-rail, et un RER rennais dans le prolongement des lignes de métro dans quatre directions.”

Rennes est située en 14ème position dans le classement des villes les plus embouteillées de France. Son taux de “congestion” est en hausse de deux points. “Ce résultat est peu glorieux ! Il nous rappelle l’urgence du chantier des mobilités avec des réponses à la hauteur d’une capitale régionale, qui plus est, porte d’entrée sur la Bretagne.”

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire