Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités

FACE AUX DÉLINQUANTS : LES POLICIERS AURONT UN MÉTRO DE RETARD

test2

Depuis quelques semaines, les policiers rennais tentent de faire plier la métropole et la ville de Rennes. Ils veulent décrocher des Pass Korrigo pour intervenir efficacement dans le métro, depuis l’installation des portillons. “Nous sommes en pourparlers avec les services municipaux”, confiait Frédéric Gallet, délégué du syndicat Alliance, il y a une quinzaine de jours. “Nous avons bon espoir de leur faire entendre raison.” Mais aujourd’hui, le syndicat passe à la vitesse supérieure face au refus municipal. Il vient d’écrire une lettre à Nathalie Appéré, présidente de Rennes Métropole et maire de la ville. “L’accès aux métro nous est quasi impossible. Il pourra se faire uniquement en se signalant aux bornes d’appel à condition que les personnes derrière les écrans chargés de surveillance du réseau soient réactives…”, rappelle-t-il. Mais quid des policiers en civil et de ceux chargés notamment de surveiller les individus radicalisés ? Environ 60 Pass Korrigo sont aujourd’hui attribués collectivement pour 437 policiers. “A titre d’exemple, la sûreté départementale de Rennes qui comprend 74 personnels susceptibles d’intervenir dans le métro détient seulement trois titres de transport tournant. Ces chiffres ne tiennent pas compte de la police judiciaire de Rennes ni de la police des frontières qui n’en possèdent aucun (soit 150 collègues).” Dans d’autres villes, les policiers disposent de pass gratuits. 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Laisser un commentaire