CECI EST UN TEST 1
Actualités

DEVANT LA CONTESTATION : LA CPAM VA MAINTENIR UNE ANTENNE À VILLEJEAN

test2

Du quartier de Villejean, ce jeudi 23 juin 2022, les manifestants sont une bonne trentaine à être venue devant la tour de la Sécurité sociale, esplanade du Général de Gaulle. Âgés ou non, valides ou non, ils crient des slogans en faveur de la réouverture de l’antenne de la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie) dans le quartier de Villejean. « Depuis cinq ans, nous demandons un local et un rendez-vous avec la direction », explique Rachida.

Au quotidien, les riverains n’ont plus leur service de proximité. « Bien sûr, tout est en ligne. Mais ce n’est pas toujours évident. Nous avons besoin d’un contact humain. Le sentiment d’insécurité n’est pas une excuse pour priver des personnes d’un bureau. » À côté de Rachida, Mayrlin est tout aussi ferme. « Je n’ai jamais été agressée à Villejean. Des incivilités, il y en a partout. On ne peut pas une telle décision, sur un tel prétexte.» 

 Loué à Espacil, le local actuel ne permet pas d’assurer la sécurité et les travaux prévus par le bailleur à partir de 2023 nécessitent d’anticiper une longue période d’indisponibilité », explique la CPAM

À 13 h 30, les manifestants ont eu rendez-vous avec le nouveau directeur de la CPAM, Jean-Baptiste Calcoen. « Nous voulons lui souhaiter la bienvenue ! », ajoute Rachida. « Plus sérieusement, nous espérons qu’il va nous entendre. » Message visiblement perçu de la part de la direction. « La CPAM désire maintenir une implantation dans le quartier de Villejean, sur un site garantissant la sécurité du personnel et des usagers », explique Jean-Baptiste Calcoen, le nouveau directeur. « Plusieurs pistes sont actuellement à l’étude. Une délégation d’habitants a été reçue ce jeudi 23 juin. Une nouvelle réunion d’échanges est prévue début juillet pour assurer le suivi de ce dossier. »

Des promesses n’ont pas été tenues par la CPAM », confie Claire.

En février 2020, l’antenne de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM), installée au pied d’une tour près de la dalle Kennedy, a dû fermer pour cause d’insécurité. « Il y avait des trafics dans le hall de l’immeuble, tirs de projectiles, depuis les fenêtres des étages… Dans l’incapacité de garantir la sécurité des salariés tout comme des assurés, la CPAM a été contrainte de cesser les activités provisoirement. La crise sanitaire et le confinement qui ont suivi n’ont pas favorisé la réouverture. L’accueil a finalement repris en mars 2021. »

Mais en avril 2022, dans le cadre des missions de la CPAM, l’antenne a été proposée et choisie, en lien avec la préfecture et les partenaires, pour héberger momentanément les réfugiés ukrainiens. Suite à de nouvelles agressions des partenaires présents sur le site (Croix rouge, Coallia) et des salariés de la CPAM, la direction a été contrainte de fermer à nouveau la permanence.

Infos + : « En 2016, nous avions déjà entrepris un grand combat pour éviter la fermeture de l’antenne », explique Claire. « Une pétition avait été signée par 3000 personnes et nous étions venus, devant la tour de la Sécu, pour beaucoup déguisés en malades. Au regard de la mobilisation, la directrice avait cédé face aux revendications. »

Infos ++ : Les animateurs du débat sur « l’innovation en santé », organisé ce jeudi matin par l’ARS, ont eu le droit à la visite des habitants de Villejean. 

Infos +++ : Pour rappel, en cette période de rebond de Covid où ses services sont très sollicités. La CPAM invite les assurés à effectuer leurs démarches en priorité par voie dématérialisée sur le compte ameli, afin de privilégier l’accueil des publics ayant besoin d’un accompagnement attentionné. Des rendez-vous téléphoniques sont proposés. Ils s’effectuent prioritairement depuis ameli (sur le site ameli.fr rubrique « Mon agenda ») ou par téléphone au 36 46. Les points d’accueil rennais sont ouverts avenue Henri Fréville, Place du Gros Chêne à Maurepas ou place de la Gare. Ces accueils sont ouverts sans rendez-vous les mardis et jeudis, sur rendez-vous les lundis, mercredis et vendredis. Par téléphone au 36 46 (service gratuit + coût de l’appel) du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h. 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire