Francebénévolat

CECI EST UN TEST 1
Actualités Faits divers

DES ULTRAS FÉMINISTES TAGUENT DES ÉDIFICES ET DES COMMERCES

test2

“Le patriarcat tue” ou encore “on ne tue jamais par amour”. Ici où là de nombreux slogans ont fleuri sur les murs de nombreux édifices (couvent des Jacobins), de murs et commerces du centre-ville à l’occasion d’une manifestation non autorisée d’ultras féministes et des militants de l’ultragauche, ce samedi 23 novembre.  

Le cortège s’est dispersé vers 22 heures. Mais leur passage n’est pas passé inaperçu notamment rue Saint-Melaine où le bar L’été indien a été entièrement recouvert de tags anarchistes, anti fachos ainsi que son personnel insulté.  Cet établissement a été visiblement la cible de cette attaque violente pour avoir accueilli bien malgré lui et sans le savoir le mouvement d’Action Française, il y a quelques semaines (dixit le propriétaire du bar).

“Pourquoi ?”, s’est interrogé le conseiller municipal de Droite, Gurval Guiguen. “Quel est l’intérêt de dégrader la ville à chaque manifestation ? Amocher l’espace public fait-il progresser ne serait-ce qu’une seule revendication ? Ces gens ont-ils eu des parents pour leur expliquer les règles élémentaires de vie en commun ? ” Un sentiment partagé par le candidat de droite, Charles Compagnon.  “Plus le temps passe, plus notre ville s’éloigne de cette formidable devise : Vivre en Intelligence. Forte du laxisme qui fait partie de l’ADN de la majorité socialiste et de ses alliés, en particulier les Verts, l’extrême gauche rennaise s’est de nouveau manifestée samedi soir au cœur de la ville.”

Et de poursuivre : “en menaçant le propriétaire d’un restaurant et son personnel et en déversant ses slogans caricaturaux et haineux sur les murs d’un équipement commercial du centre, elle a ainsi franchi une nouvelle étape qui consiste à s’en prendre physiquement aux personnes après s’en être prise aux biens », a confié Charles Compagnon dans les colonnes d’Ouest-France, ce soir. Pas de réactions pour l’heure de la municipalité rennaise, ni même des candidates écologistes et En Marche. 

 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire