CECI EST UN TEST 1
Actualités Archives

PAS DE SUBVENTION : L’EDITEUR LIVRE SON AMERTUME

test2

Pascal Rougé est éditeur, professeur, auteur, philosophe. Il est Rennais et en colère contre la municipalité. La raison de son courroux : il n’a pas décroché la subvention qu’il espérait pour sa maison d’édition. Contrairement à onze de ses confrères (1), il n’a rien obtenu, que nenni. « Je dis donc “merci” à la politique culturelle de cette ville, » écrit-il sur sa page Facebook. “Cet abandon et cette ingratitude des pouvoirs publics locaux en dit long sur la distribution des deniers des contribuables. »

Amer, Pascal Rougé conteste une certaine politique. « Les petites structures éditoriales qui n’ont pas d’entregent ni donc de réseaux hauts placés, n’ont aussi aucune légitimité, » assure-t-il. « Elles n’ont aucun droit au chapitre, aucun soutien des élus politiques qui, au demeurant, ne doivent pas beaucoup lire. Cette décision de la part de la Ville de Rennes est un coup bas porté aux Editions Le Temps Qui Passe qui ne pourront pas, par la même occasion, se développer. »

Pascal espérait un peu de reconnaissance de la part des édiles de cette Ville pour tout le travail intellectuel et d’investigation réalisé depuis maintenant huit ans. « Ils en sont incapables… » Ici où là, Pascal Rougé est pourtant reconnu pour son labeur. « Au nom de l’institution, je tiens à le remercier de la qualité de son enseignement ainsi qu’au rayonnement qu’il donne à la philosophie par ses activités de Directeur de publication et d’essayiste, » écrivait récemment l’Inspecteur pédagogique régional.

D’après nos informations, la ville resterait ouverte au dialogue. Elle justifie pour autant son refus. « Notre dispositif a vocation à soutenir les éditeurs qui travaillent au sein de la chaîne du livre en collaboration avec des imprimeurs, distributeurs et diffuseurs professionnels, votre projet n’est pour l’heure pas éligible à ce type de soutien. » Une réponse qui fait ironiser Pascal Rougé : “dans les prochaines publications des Editions Le Temps Qui Passe, il pourrait être envisagé d’écrire, pourquoi pas, cette mention : ce livre a été publié “Sans le soutien de la Ville de Rennes” . Bien sûr, tout cela est au conditionnel…”

 

Les maisons d’édition aidées : une enveloppe de 30 000 euros est repartie entre onze maisons d’édition : Apogée, La Part Commune, Les éditions Incertain Sens, Critic, Les éditions de Juillet, Les Presses universitaires de Rennes, les Presses de l’ESHESP, L’œuf, P’tit Louis, Lendroit). Pour mémoire, il existe d’autres maisons d’édition : Ouest-France et Au coin de la Rue.

Les titres de la maison d’édition Le Temps Qui passe : Les Ecrivains-Voyageurs, entretiens avec Jacques Lacarrière et Michel Lebris (2011), Jacques Josse, écrivain, poète et éditeur (2013), Entretiens philosophiques avec A. Comte-Sponville, P.H Frangne et J. Gagnepain (2014), De quoi le poète est-il le nom ? Entretiens avec E. Guillevic, J. P. Hameury, Y. Le Men, J. L. Steinmetz, P. Tanguy, J. L. Trassard. (2015) et L’Extrême Exclusion, entretiens avec les Gens de la Rue (2016)…Voir la liste complète : http://onsletempsquipasse.wordpress.com/tarifs/

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire