portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités

DANS LES RUES DE RENNES : UN DÉFILÉ CONTRE L’ACTION FRANÇAISE

Hier soir, en début de soirée, une centaine de personnes, la plupart masquées, ont défilé dans les rues de Rennes afin de protester contre une réunion de l’Action Française dans le quartier du Thabor. Deux manifestants ont été interpellés pour port d’armes. Le premier était muni d’un poing américain et le second s’était armé d’un filet de provision avec à l’intérieur des boites de conserve métalliques dans le but visiblement de faire du mal.

Placés en garde à vue, les manifestants ont été relâchés. “L’Action Française est une organisation traditionnelle de l’extrême-droite française, connue notamment pour ses attaques contre les différentes formes d’organisations du mouvement social et pour son implication dans la ManifPourTous”, expliquait le matin même de la manifestation le comité d’organisation de la manif. “Entre collages, déblocages de lycées et de piquets de grèves, tentatives avortées de noyautage du mouvement des Gilets Jaunes dans plusieurs villes et actes racistes violents, cette organisation tente de se faire une place dans l’horizon politique rennais et national depuis longtemps”, ajoute-t-il.

“Dans un contexte politique et social où l’extrême droite et ses idées sont de plus en plus admises et diffusées, où Zemmour et les chiens de garde du Rassemblement National occupent l’intégralité de l’espace médiatique et imposent leurs agendas politiques (…) ne laissons pas les fascistes s’organiser ! Qu’ils soient ultra-libéraux, réactionnaires ou ouvertement fascistes, faisons leur savoir qu’ils ne sont pas les bienvenus, ni à Rennes, ni ailleurs.” En soutien du mouvement de l’Action Française, le Rassemblement National a tenu à réagir un communiqué par le biais d’Emeric Samon, candidat aux municipales. ” Ces “antifas” autoproclamés sont en réalité de véritables milices fascistes : ne supportant pas la démocratie et la liberté d’expression, ils utilisent sans vergogne la violence et le chaos contre toute personne ne pensant pas comme eux. Récemment, ils ont multiplié récemment les exactions violentes et la casse dans le centre-ville lors des manifestations sociales forçant les commerçants à se barricader et terrorisant les Rennais !” Et de citer “la haine anti-flics, l’attaque d’un restaurateur de la rue de Bertrand… Qu’attend Nathalie Appéré pour condamner fermement et sans ambiguïté de tels actes ? Ces groupuscules violents doivent être immédiatement dissous, l’impunité de ces factieux d’ultragauche n’a que trop duré !”

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire