Petite maroquinerie Rennes - CREATIONACC

CECI EST UN TEST 1
Actualités Commerces

COVID-19 : UN PLAN D’URGENCE DE 6, 5 MILLIONS D’EUROS POUR LES ENTREPRISES DE RENNES MÉTROPOLE

test2

Pour faire face aux conséquences économiques et sociales de la crise du Covid-19, Rennes Métropole a voté à l’unanimité un plan d’urgence de plus de 6,5 millions d’euros pour venir en aide aux entreprises et aux commerces du territoire. “Notre ambition est aujourd’hui de réussir à maintenir l’activité pour préserver les emplois, notamment dans les secteurs les plus atteints : l’industrie, la construction, le commerce non alimentaire, les cafés/hôtels/restaurants, les services aux personnes et aux entreprises”, explique la métropole dans un communiqué. 

Maintien des activités

L’ensemble de ces mesures exceptionnelles est en faveur des entreprises du territoire, essentiellement des TPE et PME. “Je me félicite de l’unanimité des élus métropolitains autour de ce plan d’urgence, concerté et partagé avec les acteurs économiques du territoire. Notre objectif est de les accompagner au mieux en répondant au plus près à leurs besoins”, explique Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole.

Dotée d’1 million d’euros, l’Aide à l’investissement COVID-19 permet d’aider les entreprises à réinvestir et à s’adapter aux modifications de leurs activités liées à la crise. “Il s’agit d’aides directes, non remboursables”, précise la métropole. Doté de 3 millions d’euros, le Pass commerce artisanat verse des aides directes aux commerçants et aux artisans métropolitains et prend en charge une partie des dépenses liées à la reprise et à la modification de l’activité. “Ces aides, d’un montant de 1000 euros minimum, seront versées pour des dépenses liées à l’adaptation de l’activité des artisans et des commerçants”, précise la métropole.

Une prime aux entreprises durables.

Les bénéficiaires du Pass Commerce-Artisanat et de l’Ai-Covid-19 pourront obtenir un bonus de subvention de 20% si elles prennent des engagements de bonne pratique sociale et environnementale dans les domaines suivants : environnement, énergie, lutte contre les discriminations. D’autres secours sont prévus : un soutien à l’hôtellerie indépendante de 500 000 euros, soutien exceptionnel de 250 000 euros aux structures d’insertion par l’activité économique…

Ces aides de la métropole viennent compléter les dispositifs existants mis en place par l’État et la Région (chômage partiel, prêts garantis, fonds de solidarité pour les entreprises individuelles, Fonds Covid Résistance,…). Elles font suite à un premier train de mesures permettant de faire face à l’urgence : annulation des loyers dans les locaux gérés directement ou par délégation par la collectivité et accueillant des activités économiques et report de la collecte de la taxe de séjour.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire