maroquinerie artisanale

CECI EST UN TEST 1
Actualités coronavirus

COVID-19 : LES TÉLÉCONSULTATIONS ONT EXPLOSÉ EN BRETAGNE

test2

Covid-19 oblige, le nombre de téléconsultations en Bretagne s’est fortement développé selon les données transmises par l’Assurance Maladie. 76 941 actes ont été réalisés entre le 16 mars et le 5 avril et le nombre de professionnels de santé libéraux ayant réalisé au moins une fois une téléconsultation en 2020 a été multiplié par 11 !

En région, 97% des actes de téléconsultation en 2020 ont été effectués pendant la période de confinement. “Le lundi 30 mars a été la journée avec le plus grand nombre de téléconsultations réalisées, à savoir 9 466”, explique l’Agence régionale de Santé de Bretagne.

                                     Une téléconsultation exponentielle

Et ce n’est pas fini ! Dans les prochains temps, de plus en plus de patients (y compris en Ehpad) seront amenés à être suivis à domicile. “Latélésurveillance médicale des Covid-19 constituera une aide efficace pour apprécier l’évolution de leur santé. Elle préviendra ou déclenchera une hospitalisation ou accompagnera une sortie d’hospitalisation.”

En complément, des applications permettent même au patient de renseigner son état de santé grâce à un questionnaire envoyé quotidiennement pour suivre leurs symptômes. “Des alertes sont alors remontées au médecin traitant afin de prendre en charge rapidement toute aggravation”, précise l’ARS.

                                      Pas seulement pour les médecins

Jusqu’au 31 mai 2020, les téléconsultations avec les sages-femmes sont également autorisées pour réaliser notamment l’entretien prénatal précoce à partir du premier trimestre, tout comme sont autorisées les télés-expertises des médecins, le suivi des psychologues… “Toutes ces mesures sont prises pour que les patients suspectés ou diagnostiqués covid-19 ne se déplacent pas au cabinet de leur médecin, afin de respecter le confinement. Elles s’appliquent également aux autres patients qui doivent être suivis pour leur maladie chronique afin d’assurer une continuité de prises en charge.”

Mid section of Asian male doctor using digital tablet standing in modern hospital

Des outils bretons numériques en pointe ! Lancée en 2019, e-KerMed est l’offre de télémédecine régionale portée par l’ARS Bretagne et pilotée par le GCS e-Santé Bretagne (groupement régional d’Appui au Développement de l’e-Santé. En quelques clics, à partir de son ordinateur, tablette ou smartphone, le professionnel de santé peut programmer une téléconsultation. Le lien est transmis au patient par mail ou SMS. Des modules de salle d’attente et de paiement en ligne ont été intégrés à la solution. “Cette solution est sécurisée, simple d’utilisation et répond parfaitement à la demande. La preuve en est son adoption très rapide par les collègues !”, convient le Dr Emmanuel Sonnet, service Endocrinologie-Diabétologie du CHU Brest (29). “Les téléconsultations permettent de rassurer et donner des conseils en cette période exceptionnelle et faire des prescriptions en ligne, le cas échéant.  Les retours sont globalement positifs. L’outil s’adapte aux besoins des professionnels lorsque la téléconsultation peut s’inscrire dans leurs pratiques”, convient David Chambon, directeur du Centre Hospitalier de Fougères, GHT Haute Bretagne. D’ici mi-avril, l’outil de télésurveillance médicale à domicile “e-Suivi BZH” dédié au suivi des patients Covid-19 sera mis à disposition gratuitement auprès des professionnels de santé libéraux. Quelques chiffres clés, du 15 mars au 8 avril 2020 : 2 094 nouveaux comptes créés dont 740 pour les professionnels de santé libéraux et 1 354 pour les professionnels de santé exerçant en établissement ; 13 379 téléconsultations réalisées.

Consultations par téléphone autorisées. Depuis le 4 avril, les consultations par téléphone sont autorisées par exception. Elles sont réservées aux patients atteints ou suspectés de Covid, ou bien en affection de longue durée (ALD) ou âgés de plus de 70 ans, sans moyens vidéo (situés en zone blanche ou non équipés de smartphone ou connexion internet, etc.). Il s’agit bien souvent des Français les plus précaires ou les plus éloignés de l’accès aux soins, auxquels ils convient d’apporter toutes les solutions possibles, dans cette situation exceptionnelle.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire