11.2 C
Rennes
dimanche 23 juin 2024
AccueilActualitésCONTRE LES VIOLENCES SEXISTES : UNE OPÉRATION DE PRÉVENTION DANS LE MÉTRO 

CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES : UNE OPÉRATION DE PRÉVENTION DANS LE MÉTRO 

À Rennes, comme ailleurs, les violences sexistes sont en nette croissance dans les lieux publics. Mais étonnamment, les femmes sont encore peu nombreuses à porter plainte. « Nous avons eu à connaître seulement trois ou quatre harcèlements en deux mois », indique la police nationale. Pour éviter la banalisation de tels comportements, Nathalie Freche, commissaire, ses équipes et des agents de Keolis, ont distribué des prospectus dans la station République aux dames et aux messieurs.

Promiscuité physique

« C’est une opération de sensibilisation du grand public sur la sécurité des femmes », confirme la commissaire. À l’évidence, le lieu de distribution des tracts n’a pas été choisi par hasard. « Certains espaces s’y prêtent plus que d’autres, comme les transports en commun, et les sites festifs, notamment nocturnes. Les auteurs profitent de la promiscuité physique, de la faiblesse ou de l’alcoolisation de leurs victimes pour commettre leurs méfaits. » 

Contre les insultes sexistes et les violences sexuelles, le prospectus donne des conseils en cas d’agression. Il invite les femmes à porter plainte. « Nous souhaitons leur faire passer un message. Être victime d’un individu qui vous siffle, qui vous suit dans la rue n’est pas normal, n’est pas anodin. Des procédures peuvent être mises en place. »  Mais cette démarche est aussi le meilleur moyen d’alerter les témoins de telles conduites. « Intervenir ne veut pas dire se mettre en danger. Il est essentiel de prévenir les forces de l’ordre et de faire le 17. Le témoin idéal sera celui qui nous donne le lieu, la qualité et le signalement de l’auteur (taille, âge, vêtements). »

Petit rappel : si vous subissez une agression, il s’agit de faire du bruit, d’avertir les personnes autour de vous et de se mettre à l’abri (commerce, administration). Après les violences, le dépôt de plainte peut être effectué dans un commissariat, une brigade de gendarmerie ou tout autre site adapté (Maison des femmes, mairie… ) et prendre contact avec les associations disponibles. Si vous êtes témoin, il faut ne pas mettre en danger, de tenter une diversion, d’alerter les forces de l’ordre, d’aider la victime et de donner le meilleur des signalements.

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

GAIA SUPPORTS

GAIA SUPPORTS S.A.R.L. en liquidation au capital de 2.000 euros. Siège social : 54, rue Carnot 35260 Cancale Siège de liquidation : 54, rue...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser