11.7 C
Rennes
vendredi 12 juillet 2024
AccueilActualitésVISITE DE LA PLUS GRANDE USINE DE L’OUEST

VISITE DE LA PLUS GRANDE USINE DE L’OUEST

Rendez-vous est pris dans l’usine Stellantis (ex-PSA), à Chartres-de-Bretagne. Dans les pas d’une guide de Destination Rennes (office de tourisme), le passage est obligatoire dans une petite pièce où les visiteurs du jour enfilent une chasuble orange et des surchaussures. Ainsi revêtus, les promeneurs pourront découvrir la plus grande manufacture de l’Ouest. « La première voiture est sortie de la Janais, le 28 avril 1964 », explique Jacqueline, l’accompagnatrice du jour. « C’était une AMI 6. Plus tard, en 1976, Citroën a fusionné avec Peugeot. En 2004, la première Peugeot 407 sera montée, à Chartres de Bretagne. » 

Le constructeur PSA est devenu Stellantis en 2021 », confie la guide.

Immédiatement, on est mis dans l’ambiance ! Sous la charpente métallique, une automobile sort du secteur peinture. Elle prend la direction du montage. Cahin-Caha, elle file sur des rails. « Ici, prévient la guide, les robots et les Fenwick ont la priorité. » Renseignements pris, les visiteurs s’en vont le long d’un chemin balisé. Au passage, ils jettent un coup d’œil sur les ateliers des fournisseurs (SAS, Faurecia…), directement implantés dans les locaux. « À La Janais, nous fabriquons les 5008 et les C5 Air Cross en 2/8. Auparavant, nous avons usiné des Visa, des C6 et des Xantia. » 

Devant, un cycliste pédale ferme ! « Le vélo est autorisé uniquement pour les hommes du service maintenance. » Dans l’atelier, de 65 000 m2, tout est mécanisé, à la différence du secteur ferrage. Ici où là, dans ce fouillis calculé, les portes s’en vont d’un côté, les pneus filent au-dessus de vous et les coffres arrivent à bord d’un AGV (véhicule à guidage automatique). Rien ne les interrompt… à moins que les opérateurs ne tirent sur une corde pour signaler un dysfonctionnement. Mais tout sera entrepris pour éviter le pire : l’arrêt total. 

Employant 2300 salariés (sans compter les intérimaires), l’usine turbine grâce à des ouvriers polyvalents. « Cela permet une rotation dans les gestes et empêche une certaine routine. »

Tout le long de la visite, l’immensité des lieux impressionne, la précision des robots intrigue, la force des machines surprend. Parfois, des agents apparaissent le long du montage. Ils vérifient la performance des voitures, la qualité de la fabrication ou facilitent l’assemblage.  En chemin, la guide donne des informations précieuses. « 410 véhicules sortent par jour, soit un toutes les deux minutes. Par an, nous sommes à 100 000 voitures, à la différence des années 80 où nous étions à près de 400 000. Nous travaillons désormais à flux tendus. » Devant la troupe des visiteurs, un jeune homme pose des foultitudes de questions. Son père a bossé jadis à la Janais. « J’espère que la CR3 sera usinée, ici en 2025 », ose-t-il. Dans ses yeux, la passion de l’automobile. 

Destination Rennes. Visite guidée de l’usine automobile Stellantis.

Stellantis, dans les coulisses d’un constructeur automobile, Route de Nantes, 35177 Chartres de Bretagne. Informations pratiques : rdv : devant l’entrée principale. Arrêt La Janais, ligne de bus 72 ou 59. Durée totale : 2 heures. Visite interdite aux moins de 16 ans. Non accessible aux PMR et déconseillée aux personnes ayant des difficultés à marcher. Carte d’identité obligatoire pour accéder au site. Nom et prénom de chaque participant à renseigner au moment de la réservation. Tenue obligatoire : chaussures plates et fermées, chaussettes, vêtements couvrant les jambes. Tarif de base : À partir de 15 €

 

 

 

 

jean-christophe collet
jean-christophe collet
Lancé par le journaliste Jean-Christophe Collet en 2012/2013, www.rennes-infos-autrement.fr devient un site d’informations en 2015 et est reconnu comme site d’informations en ligne par le ministère de la Culture et de la communication.

// Dernières nouvelles publiées

DE BÉDÉE À LA FINALE DE L’EURO 2024 : LE PARCOURS D’UN ARBITRE BRETON

Un Breton en finale de l’Euro ! C’est officiel : François Letexier a été désigné comme arbitre principal de la finale de l’Euro 2024 de football,...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser