6.6 C
Rennes
mercredi 12 juin 2024
AccueilActualitésPOUR LA VIE NOCTURNE RENNAISE : UNE COMMISSION BAR/RIVERAINS, UN GUIDE, UN...

POUR LA VIE NOCTURNE RENNAISE : UNE COMMISSION BAR/RIVERAINS, UN GUIDE, UN SITE INTERNET ET UN CONSEIL DE LA NUIT

Il a fallu un an de travail collectif des élus, 300 personnes interrogées pour rédiger la charte de la nuit rennaise. Mais pourquoi les élus s’intéressent-ils si fortement à la vie nocturne ? Pourquoi veulent-ils régenter la fête rennaise ? « Dans nos sociétés, dans nos villes, la nuit a pris une place particulière, » répond Hubert Chardonnet, adjoint au maire. « Elle a tout simplement changé. »

Durant longtemps, la nuit était le temps de l’obscurité, du sommeil et du repos social. « C’était un espace temps conçu en négatif ! C’était inquiétant, voire suspect. » Aujourd’hui, tout change. «Les rythmes de la ville ont évolué. Il y a désormais une vie après le jour. Il y a désormais une nuit vécue en positif avec de la créativité et de l’expérimentation.»

                                               Un regard particulier

La nuit est aussi un temps d’initiative publique dans les domaines du transport, de la sécurité, de la réglementation… « En clair, elle est un enjeu pour nos villes, nos métropoles et pour le vivre ensemble que nous défendons. Elle est devenue au fil des années un temps de vie comme le jour. » Rien de surprenant alors que les élus portent désormais un regard particulier sur la vie nocturne. « Il est de notre responsabilité de concilier les attentes entre ceux qui sortent, qui travaillent et qui dorment, bref entre les différentes manières de vivre la nuit. »

                                                Une commission bar-riverains

Aujourd’hui, la ville veut une nuit à l’image des valeurs fondamentales de partage, de tolérance et d’intelligence collective de notre capitale bretonne. « Notre charte doit être un point de convergence et d’équilibre. » En revanche qu’en est-il de cette charte elle-même ? La municipalité veut partager des espaces de vie nocturne (la rue, les bars…), prévenir en amont des risques pour les habitants (nuisances sonores…) et développer l’attractivité de la nuit rennaise. Derrière ces grands principes, elle retient quelques actions concrètes. Elle veut créer une commission « bar-riverains ». « Elle interviendra en cas de difficultés entre patrons d’estaminets et voisins, » précise Hubert Chardonnet. « Elle étudiera collectivement les situations et tentera d’apporter les réponses les plus adaptées. Fondamentalement, l’idée est de rendre les gérants d’établissements partie prenante de la résolution des conflits. »

                                               Un guide de la nuit

Outre cette commission, les acteurs tenteront de sensibiliser la population rennaise. « Un site internet sera consacré à la vie nocturne. Il donnera accès aux infos sur la prévention, sur la réglementation, sur les conduites à risques, sur les équipes… » Ajoutez à ce site, la municipalité lancera un guide de la nuit pour développer l’attractivité de la capitale bretonne. « Ce document donnera les services ouverts, les lieux culturels et de convivialité, les moyens de transport…»

                                                     Un conseil de la nuit

L’ensemble de ces dispositifs pourrait être bientôt encadré par un conseil de la nuit. « Ce ne serait pas un énième comité Théodule. Cet organisme serait composé de trois instances : une assemblée plénière, un comité de suivi et des groupes de travail. » Mais surtout il aurait quatre fonctions : concerter, informer, dialoguer entre tous et agir. Bref, on l’aura compris la ville veut régenter la nuit rennaise. « Nous voulons être plus proche du terrain, des intérêts des habitants et habitantes. Nous souhaitons un outil supplémentaire de réponse face à cette vie nocturne si importante à nos yeux. »

Jean-Christophe COLLET
Jean-Christophe COLLET
J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

// Dernières nouvelles publiées

ÉLECTION D’UN NOUVEAU BÂTONNIER ET D’UNE VICE-BÂTONNIÈRE

À l’issue du premier tour des élections au Bâtonnat pour la mandature 2025/2026, Paul Delacourt a été désigné comme le nouveau bâtonnier et Isabelle...
- Advertisement -
- Advertisement -

// Ces articles peuvent vous intéresser