portefeuille cuir homme femme Rennes
Actualités Patrimoine

RUE DREYFUS : LES IMMEUBLES CLASSÉS SERONT DÉMOLIS

Malgré la création d’un comité local du patrimoine, malgré les promesses de ne pas toucher au patrimoine du centre, la ville de Rennes vient d’autoriser la démolition de trois immeubles de la rue Alfred Dreyfus, à deux pas du journal Ouest-France. « Elle est passée outre le classement des demeures du XVIIe Siècle dans la liste du patrimoine local, annexée au plan local d’urbanisme », protestent les Amis du Patrimoine.

Sur une surface de 650 m2 la démolition concerne les bâtiments situés aux 4, 4 B et 6 rue du Capitaine Alfred Dreyfus, faisant l’objet d’arrêtés de mise en péril. Elle est confiée à la Sarl Bâti Armor, déjà connue à Rennes pour la destruction prochaine d’une partie des bâtiments du Coq-Gadby ainsi que la destruction déjà réalisée d’un hôtel particulier boulevard de la Liberté et du site de l’Hôtel-Dieu dans la capitale bretonne. « Il était difficile de faire autrement », explique un commerçant riverain. « La réhabilitation aurait coûté bien plus que la destruction ! La copropriété du premier bâtiment n’avait pas le choix et, comme tout se tient dans cette rue, les propriétaires des deux autres édifices non plus. Heureusement on sera indemnisés ! »

Contre cette décision municipale, le 7 novembre prochain, l’association des Amis du Patrimoine décidera des actions à venir sur cette « aberration» lors de son prochain conseil d’administration. Elle interviendra également sur le sujet lors du prochain comité local du patrimoine le 8 novembre. Mais elle est d’ores et déjà fermement opposée à leur destruction. « L’association fera tout ce qui est dans son domaine de compétences pour que soit préservé ce patrimoine historique de notre ville, » ajoutent les Amis du Patrimoine.

img_5750

POUR EN SAVOIR PLUS

A quoi sert le classement ?

« A quoi sert ce classement s’il n’est pas respecté ! » dénonce un homme de Loi. « A quoi sert ce classement s’il n’empêche pas les démolitions ! Je serais curieux de connaître le pourcentage des destructions autorisées par la mairie sur le patrimoine classé. Si on est à 100 %, je ne vois pas l’intérêt d’une liste inventoriant des édifices remarquables !

1 % des bâtiments remarquables démolis

“En 12 ans, seul 1 % du patrimoine classé ou protégé a été démoli », a assuré Sébastien Sémeril, adjoint au maire chargé de l’urbanisme, lors d’un récent conseil municipal de Rennes

Les 4 et 6 rue du capitaine Alfred Dreyfus

Les maisons sont classées dans la catégorie « architecture domestique ». Elles constituent l’un des rares vestiges de l’ancienne rue du Pont Saint-Germain, un des axes les plus anciens de la Ville Basse, visible sur le plan d’Argentré de 1616. On peut signaler ici l’importance du dénivelé́ entre la rue et le quai qui marque la jonction entre la ville médiévale et les aménagements urbains majeurs du 19e siècle. Avis : ***

Au 4 place Saint-Michel, le bâtiment avait été sauvé !

Au 4 place Saint-Michel, le bâtiment avait été sauvé !

Au 4 place Saint-Michel

Au 4 place Saint-Michel, suite à un incendie, le bâtiment (voir notre photo) du XVIIe siècle devait être démoli…Mais malgré des arrêtés de mise en péril et des déclarations d’utilité publique, les deux propriétaires et leur avocat avaient réussi à inverser les choses. La demeure est aujourd’hui en cours de réhabilitation.

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Commenter

Laisser un commentaire