"
Par le petit bout de la lorgnette Sorties

LE LOUP DE RETOUR EN BRETAGNE ?

Le loup est de retour en France. Toutefois en Bretagne il n’a pas encore fait sa réapparition. Mais à en croire Pierre Rigaux, naturaliste et membre de la Société pour l’étude et la protection des mammifères, il pourrait revenir plus vite que prévu. Il en évoquera la possibilité lors d’une conférence aux Champs libres le samedi 27 janvier dans le cadre de l’exposition Landes de Bretagne présentée à l’Ecomusée du pays de Rennes jusqu’au 26 août 2018.

En Bretagne, le loup a disparu il y a 120 ans, non sans laisser vieilles légendes. Il est revenu par l’Italie en France dans les Alpes où l’on compte une population de 360 animaux. “Peu à peu, il remonte vers le Nord”, confie le spécialiste Pierre Rigaux. “Nous en observons désormais dans le Massif Central, dans les Vosges et les Pyrénées.”

                                     Un loup isolé, tout à fait possible en Bretagne

Dans notre région où l’animal sauvage a disparu au XIXe siècle, il pourrait réapparaitre plus rapidement que prévu. “L’arrivée d’une meute est tout à fait improbable. Mais un loup isolé peut très bien remonter jusqu’en Bretagne”, assure Pierre Rigaux. “Il peut effectuer des centaines de kilomètres pour trouver de la nourriture.”

Dans notre région où l’animal sauvage a disparu au XIXe siècle, il pourrait réapparaitre plus rapidement que prévu. “L’arrivée d’une meute est encore aujourd’hui tout à fait improbable. Mais un loup isolé peut très bien remonter jusqu’en Bretagne”, assure Pierre Rigaux. “Il peut effectuer des centaines de kilomètres pour trouver de la nourriture.”

En Bretagne, notre “croc-blanc” trouverait du gibier à foison dans nos landes, nos forêts, nos broussailles (chevreuils ou cerfs). “En Espagne, des loups vivent au milieu des champs”, assure le spécialiste. Mais rien d’inquiétant pour nos petits enfants, le grand méchant loup n’est pas si…méchant que cela. “A partir du moment où on le laisse tranquille, il n’attaque jamais. Il a peur de l’homme. Il agressera uniquement les humains où ceux-ci tenteront de le sortir de sa propre tanière ! Dans le Mercantour où il vit en meute, il ne s’en est jamais pris aux milliers de touristes qui traversent le parc.”

                                                            Pour une meute, il faudra attendre…

Mais qu’en est-il de la protection des animaux d’élevage ? “Aucune inquiétude là encore”, rassure Pierre Rigaux. “Avec des bons chiens de protection associés à des clôtures électriques, les animaux seront protégés. La cohabitation est tout à fait envisageable dans la mesure où l’on met des moyens .” Rien de mieux pour espérer un jour revoir les loups en Bretagne… “Certes, ce sont des prédateurs. Mais nous sommes bien pire ! Combien de loups meurent prématurément suite à des accidents de circulation, des piégeages ou en raison d’absence de nourriture ? L’espérance de vie d’un loup est aujourd’hui à peine de trois à quatre ans…”

Conférence de Pierre Rigaux et de François de Beaulieu, historien, est commissaire de l’exposition Landes de Bretagne. Samedi 27 janvier, 15h30, Les Champs Libres, salle Hubert-Curien, 10, cours des Alliés, Rennes. Gratuit. Contact : 02 23 40 66 00. Pour en savoir plus : http://www.musee-bretagne.fr/

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

1 Commentaire

  • […] Conférence débat. Conférence “Le loup en Bretagne”, animée par Pierre Rigaux, naturaliste et membre de la Société pour l’étude et la protection des mammifères, et François de Beaulieu, historien, commissaire de l’exposition Les landes de Bretagne, le samedi 27 janvier, Les Champs Libres. Salle de conférences Hubert Curien. Voir notre article : http://www.rennes-infos-autrement.fr/le-loup1-de-retour-peut-il-revenir-en-bretagne/ […]

Laisser un commentaire