CECI EST UN TEST 1
Actualités

LA CPAM APPELLE À SE VACCINER CONTRE LA GRIPPE

test2

La faible circulation de grippe l’an dernier et la forte mobilisation autour de la vaccination contre le Covid-19 font craindre une démobilisation vis-à-vis de la vaccination antigrippale. Face à cette situation, les Caisses primaires d’Assurance Maladie de la région tirent la sonnette d’alarme et invitent les publics fragiles à se faire vacciner.  

D’origine virale, la grippe est une infection respiratoire aiguë très contagieuse, toujours harassante : forte fièvre, mal de tête, courbatures, fatigue intense… Chez les personnes fragiles, elle peut entraîner des complications graves, des hospitalisations et des décès. “Face à l’imprévisibilité de la grippe et à sa dangerosité sur les plus fragiles, la vaccination contre le virus de la grippe constitue le moyen de protection le plus efficace, associé au respect des gestes barrières qui reste essentiel”, indique la Caisse primaire d’assurance maladie. .

La campagne de vaccination contre la grippe se déroulera jusqu’au 31 janvier 

Si l’épidémie grippale est restée faible l’an dernier dans la région, la grippe reste imprévisible. “Les indicateurs tendent à la hausse en Bretagne en cette fin d’année. Les professionnels de santé redoutent une entrée en phase épidémique tandis que le taux de vaccination peine à atteindre celui de l’an dernier : 54,3% des assurés ciblés par la campagne de vaccination au 7 décembre vs 63,3% des publics visés l’an dernier.”

L’absence d’immunité naturelle acquise en 2020-2021 pourrait augmenter le risque de transmission du virus de la grippe notamment chez les personnes les plus à risque. “C’est pourquoi, les enjeux sont de protéger les plus fragiles, renforcer la vaccination des soignants et d’éviter un engorgement des services hospitaliers, au moment où ceux-ci sont particulièrement fragilités par la crise sanitaire covid.” 

752 000 personnes appelées à se faire vacciner dans la région             

Pour éviter tout retard à la vaccination antigrippale, la Haute Autorité de Santé recommande l’administration simultanée des vaccins contre le Covid-19 et contre la grippe dès lors qu’une personne est éligible aux deux vaccinations. “La délivrance du vaccin contre la grippe se fait toujours en pharmacie. Pour les mineurs, la prescription médicale reste nécessaire pour la délivrance du vaccin et la vaccination par un infirmier.”

Pour favoriser l’augmentation de la couverture vaccinale, les pharmaciens peuvent vacciner toutes les personnes majeures sans prescription médicale préalable, y compris celles non ciblées par les recommandations (pour celles-ci le vaccin n’est pas remboursé par l’Assurance Maladie). “La majorité des personnes ciblées reçoivent à leur domicile un courrier d’invitation accompagné d’un bon de prise en charge du vaccin à 100% adressé par l’Assurance Maladie. Au total, plus de 752 000 courriers ont ainsi déjà été envoyés par les Caisses primaires d’Assurance Maladie aux personnes concernées.”

Toutes les personnes de 18 ans et plus pour lesquelles la vaccination antigrippale est recommandée peuvent retirer directement leur vaccin à la pharmacie, sur simple présentation de leur bon de prise en charge. Une ordonnance n’est pas nécessaire pour cela. Elles peuvent ensuite se faire vacciner par le professionnel de leur choix : médecin, sage-femme, infirmier, pharmacien volontaire (à l’exception des personnes allergiques à l’ovalbumine ou à une vaccination antérieure qui doivent être orientées vers leur médecin). Dans le cas où une personne éligible n’a pas reçu ou a égaré le courrier de l’Assurance Maladie, son médecin, sage-femme, infirmier ou pharmacien peut lui délivrer un imprimé de prise en charge.

Les publics visés (prise en charge à 100%) : personnes âgées de 65 ans et plus ; personnes (adultes et enfants) souffrant de pathologies chroniques (insuffisance respiratoire, insuffisance cardiaque, diabète, insuffisance rénale, asthme, bronchopneumopathie obstructive…) ;personnes obèses avec un Indice de Masse Corporelle égal ou supérieur à 40 kg/m2 ;  femmes enceintes ;  l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave et des personnes immuno déprimées ; aides à domicile des particuliers employeurs vulnérables.

Dans le contexte actuel de pandémie à Covid-19, il est important de soulager le système de soins en particulier dans les hôpitaux et les établissements et services médico-sociaux. Les médecins généralistes, les infirmiers, les sages-femmes, les pharmaciens, les professionnels de santé et tout professionnel en contact régulier et prolongé avec des personnes à risque de grippe sévère sont des cibles prioritaires et notamment tous les personnels travaillant en Ehpad, dont les aides-soignants.

A propos de l'auteur

jean-christophe collet

Pour tout contact. 06 75 37 16 66

Laisser un commentaire