"
Actualités Restaurants & Bistrots

CAFÉ JOYEUX : UN AUTRE REGARD SUR LE HANDICAP

Rennes Infos Autrement avait été le premier site à annoncer l’ouverture du Café Joyeux. Un mois après, c’est désormais chose faite. L’établissement est enfin ouvert. « C’est un projet entrepreneurial et humain dont l’objectif est de proposer du travail à des personnes souffrant d’un handicap mental », explique Yann Bucaille, entrepreneur dinardais. 

Dans cette ancienne maroquinerie de la rue Vasselot, transformée en un coffee shop, l’équipe est formée de huit serveurs « joyeux », encadrés par un professionnel de la restauration (Olivier Poizat) et des éducateurs spécialisés. Souffrant d’un handicap mental, ces hommes et femmes serviront des boissons chaudes, des pâtisseries, des viennoiseries, des tartes salées et des sandwiches. « Ils seront au cœur de la ville », précise Yann Bucaille. « Ils seront confrontés au regard des gens comme vous et moi. Mais en aucune manière, ce ne sont nos serveurs qui doivent changer, c’est notre regard qui doit changer. C’est tout l’objectif de notre projet. »

Travaillant ponctuellement, en fonction de leur handicap, les cuisiniers et les serveurs « joyeux » tenteront d’être meilleurs que les autres. Ils le seront tout autant. « Ils feront autrement. Ils feront à leur manière et parfois beaucoup mieux. » Dans un monde de l’entreprise où l’on montre parfois ses muscles, Yann Bucaille a eu envie de présenter avec son Café Joyeux un autre regard sur la performance.  « J’ai eu envie de faire plus », assure-t-il.

Pour accompagner son équipe, Yann Bucaille a trouvé des ressources privées. Il a trouvé la force dans le regard de ses serveurs. « J’ai simplement la chance de pouvoir mener ce projet et la chance que tout aille bien pour moi », mesure-t-il. Il veut surtout que ses clients aient beaucoup plus qu’un café ! « C’est tellement enrichissant d’être au contact de personnes qui ont une forme de fragilité et de différence. » Café Joyeux, 14 rue Vasselot, 35 000 Rennes. Ouvert de 9 h à 18 h.

Générosité. Les profits seront reversés à la Fondation Emeraude Solidaire dont le but est de soutenir une cinquantaine d’actions caritatives et d’emmener en mer des personnes en difficulté, enfants et adultes, susceptibles de vivre une forme de souffrance physique ou de mal-être (Emeraude Voile Solidaire). 

 

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

2 Comments

Laisser un commentaire