"
Actualités Patrimoine

AU HIBOU : LES MOSAÏQUES ODORICO SORTENT DE L’OUBLI

En ces temps estivaux, l’heure est au chantier, à Rennes comme ailleurs. On retape, on restaure, on détruit. Bref, on profite de l’été pour faire quelques menus travaux. Au Hibou, célèbre estaminet de la rue Dupont des Loges, on est logé à la même enseigne. On gratouille, on burine, on enlève le revêtement de sol pour sortir de l’oubli : les mosaïques d’Odorico !

A deux pas de la maison du plus célèbre mosaïste rennais, Jean-Louis Serre et sa bande s’échinent à la tache pour être prêts au début du mois de septembre. « Revenez nous voir à la rentrée », explique le maitre des lieux, Jean-Louis. « Je vous accueillerai à bras ouverts. Mais là, je vous promets, on n’a pas une minute ! ».

A défaut d’un mot du patron, on écoutera le spécialiste en chef du mosaïste rennais : Daniel Enocq n’est guère étonné par la présence de mosaïques au Hibou. «L’endroit devait servir de show-room pour Isodore Odorico ! » assure-t-il. «Il est constellé de motifs différents hexagonaux et floraux. J’en compte au moins quatre dans la cuisine, devant le bar et dans le couloir » ajoute-t-il.

Réalisées sans doute dans les années trente et quarante, les mosaïques ont été recouvertes juste après la Seconde Guerre Mondiale. Elles vont assurément donner un certain cachet à l’établissement, déjà célébré par les noctambules rennais. « Je suis enchanté, » confie Daniel Enocq. « Les Rennais (et des jeunes) commencent à s’intéresser à leur patrimoine ! »

Il y a un peu, les propriétaires d’un bar angevin avaient ressorti de l’oubli des mosaïques Odorico, tout comme ceux d’un magasin de chaussures rue Chateaurenault dans la capitale bretonne. « Les mosaïques reviennent à la mode. » Il restera peut-être à faire ressurgir du passé les décorations de l’atelier d’isodore, cachées sous les ardoises !

Un décor étudiant : Fréquenté en grande majorité par des étudiants ou nostalgiques de leurs chères études, Le Hibou possède le même décor que la cité U 2, située avenue Jules Ferry (voir notre photo ci-dessous). Etrange coïncidence…

Pour en savoir plus sur Odorico : Chaque jeudi, jusqu’au 31 août, à 14 h. « Odorico et l’art de la mosaïque » au départ de l’office de tourisme de Rennes. Tarif : 7,20 €. Réservations sur http://www.tourisme-rennes.com/fr/reservez/odorico-mosaiques Photos (Daniel Enocq)

A propos de l'auteur

Jean-Christophe COLLET

Jean-Christophe COLLET

J-C Collet est journaliste et auteur (Lieux romantiques à Paris, Bretagne Chic, On dit qu'en Bretagne, Bretagne pas chère, Livre blanc sur le Nucléaire...).

Laisser un commentaire